L’UP Notre-Dame du Magnificat au musée biblique de Nijmegen

Infos de la semaine

Feuillet du 3ème dimanche de Pâques

Immaculée Conception
Marie-Médiatrice
Saint-Nicolas
Saint-Hubert
Sainte-Julienne

 

Samedi 10 mars, 109 paroissiens ont pris la route en direction des Pays-Bas. Le but de cette excursion-pèlerinage était la visite du musée biblique de plein air, construit après la première guerre mondiale sur la commune de Groesbeek, à 4 km de Nijmegen.

Après deux bonnes heures de route, tous les participants ont quitté les cars. Les adultes se sont répartis en trois groupes pour une visite guidée du musée. Quant aux enfants, répartis en quatre groupes, ils ont découvert les lieux avec une animation adaptée à leur âge.

Chacun a pu « se plonger » dans la Palestine au temps de Jésus. Dans une salle, un village palestinien a été reconstruit, avec une synagogue, une maison de rabbin, la maison de Marie, la grotte de la naissance et autres bâtiments. La promenade à travers ce beau parc boisé a permis de pénétrer dans un caravansérail, et de se balader par la suite dans un village de pêcheurs au bord du « lac de Tibériade ». Ce village de pêcheurs est devenu un village arabe avec un souk, une mosquée, des ateliers d’artisanat. L’avant-midi s’est terminé par la visite du Palais de Pilate, du sanhédrin et d’une église primitive des premiers chrétiens. Tout au long du parcours, les statues bibliques de Piet Gerrits rappelaient l’un ou l’autre passage des Evangiles.

Vers 13 heures, adultes et enfants se sont retrouvés à la terrasse du restaurant près de l’entrée pour y manger leur pique-nique. Quelques personnes ont profité de l’auberge romaine pour y déguster un plat typiquement oriental, préparé par un chef coq originaire de Palestine.

L’après-midi a commencé par une messe, célébrée par l’abbé Thomas Sabbadini et animée par quelques musiciens de l’UP. Pouvoir vivre une eucharistie dans cette magnifique église du Cénacle, l’une des dix plus belles églises des Pays Bas, était une véritable chance.

Le temps libre en fin de journée a permis à tous de se promener dans le parc, de parcourir la salle d’exposition, présentant les trois religions monothéistes : le judaïsme, le christianisme et l’islam.

Le musée est fermé l’hiver et le village des bédouins n’était pas encore reconstruit. Toutefois, les enfants ont pu assister et s’essayer à l’artisanat  dans une salle aménagée en campement de bédouins.

Cette première organisation avec les enfants de la catéchèse et les adultes a été un véritable succès. Les participants étaient heureux d’avoir pu vivre cette journée et demandaient quand la prochaine excursion était organisée.

Marie Colling

 

 

Publicités

29 avril : dimanche autrement

N’est-ce pas l’occasion de comprendre les intuitions fondamentales du nouveau projet catéchétique, que notre Evêque a promulgué le 16 mars dernier?

Le curé doyen, Fabrice de Saint Moulin, membre du service diocésain de la catéchèse, viendra animer et partager les idées fortes au cours de la célébration qui aura lieu à Ste Julienne de 10h à 11h15.

À la suite, on n’oubliera pas le temps convivial. 

Stanis Kanda


 

Faire mémoire pour…..VIVRE

Bonjour,
Nous voilà déjà à la fin de l’octave de Pâques et nous continuerons ce temps pascal pendant 40 jours comme nous nous y sommes préparés pendant 40 jours.
Temps de gestation et préparation à nous laisser chaque fois surprendre par la nouveauté imprévisible de Dieu.
Nous avons eu la grâce, ce cadeau, proposé à notre communauté pastorale de pouvoir vivre 2 soirées d’approfondissement de notre foi introduites par le Frère Etienne de la communauté des Bénédictins de Wavreumont et une soirée artistique, spirituelle et méditative autour du chemin de croix de Paul Claudel animé par Benoît Daron, Hélène Geas et Antoine Duysens.
Ces évènements de foi m’ont stimulée et aidée à vivre la fête de Pâques. Mais combien j’aurais désiré que cette préparation soit aussi vécue en communauté. J’ai vraiment été peinée qu’à chaque soirée il n’y avait qu’une poignée de personnes ; quelle richesse de semence perdue.
En voici quelques bribes pour vous mettre en appétit.
Dans la première réflexion introduite par le Fr Etienne sur : « De la Pâque juive à la Pâque de Jésus » il a attiré notre attention sur la dimension initiatique des ré-cits bibliques et de combien la vie de Jésus était inscrite dans la foi et la tradi-tion de son peuple, de combien cette Pâque vécue par Jésus et ses disciples invite à du neuf en nous et pour nous aujourd’hui.
La Pâque juive a été reprise dans l’exposé et chaque fois mise en rapport avec celle vécue par Jésus. C’est un moment crucial de passer de l’esclavage vers une liberté. Quels esclavages, quelle liberté ? Une invitation de Dieu est faite à TOUT le peuple pour ALLER vers une ALLIANCE avec Lui en PARTENAIRE.
Comme dans toute relation il y a un COMBAT. Le Dieu de la Bible cherche à nous faire EXISTER
Faire mémoire est : redonner AUJOURD’HUI la force créatrice à ce mystère.
Nous sommes appelés à quitter l’Egypte, monde d’efficacité, qui est notre dieu, pour un Dieu d’amour, qui peut être une force de fécondité (souffle). La liturgie juive est une liturgie FAMILIALE, célébrée debout, prêt à partir pour la traversée qui ouvre au ROYAUME. Qu’est-ce qui règne en nous ?
Le repas se prend LA NUIT et à la fin de la nuit la LUMIÈRE se lève. On PARTAGE et mange le même pain et une ouverture vers l’autre se crée. La première nouveauté c’est nous-mêmes. NOUS ACCUEILLONS à NOUVEAU JÉSUS. CHAQUE EUCHARISTIE EST UNE NOUVELLE NAISSANCE. Et nous ?
Après le repas ils sortent vers la VIE. Quelle est la nouveauté de Jésus qui nous est proposée et sommes nous prêts à l’accueillir et à y entrer ? Et encore ….. et encore……
Dans la deuxième réflexion : « Sortir de nos égyptes »
Après le rituel pascal il y a la sortie d’Egypte, lieu de nos esclavages de toute sorte, sortir de nos coincements, subis et personnellement construits. En quoi cette nuit est-elle différente des autres ? Nous étions esclaves et DIEU nous en a fait sortir. La Liberté est de me trouver devant quelqu’un (Dieu) avec qui mon humanité va se construire. Je suis appelée à travailler AVEC Dieu à cette libération, je me trouve face à l’altérité d’un autre qui ne gomme pas la mienne, mais IL NOUS REND À NOUS-MÊME dans L’AMOUR. La sortie d’Egypte se vit la NUIT, en 3 étapes. Le sens de l’exil que l’on repasse, le passage de Dieu, la veille de l’espérance qui ouvre à la lumière. Nous avons à travailler nos nuits pour que la lumière puisse se manifester. Quel matin vit en nous ? Et beaucoup d’autres choses….
La troisième soirée fut autour de la méditation du Chemin de Croix de Claudel une introduction artistique pleine de beauté et d’intériorité qui nous a préparés à la profondeur de la semaine sainte.
Merci à l’équipe pastorale de nous avoir donné la manne nécessaire à chaque jour.
Dora Lapière

La suite de la Semaine Sainte

 

Chemin de croix
Vendredi 30/03 15h00 St-Nicolas
Marie-Médiatrice
Immaculée Conception
St-Hubert
Ste-Julienne
Office du vendredi saint
Vendredi 30/03 20h00 St-Nicolas ER + Mme Todd
Veillée de Pâques
Samedi 31/03 17h00 Marie-Médiatrice Adapté aux PC et JK.
Samedi 31/03 21h00 Immaculée Conception
Messe de Pâques
Dimanche 01/04 09h30 St-Nicolas
Dimanche 01/04 10h00 St-Hubert
Dimanche 01/04 11h00 Ste-Julienne
Lundi 02/04 10h30 Immaculée Conception

Dans nos obscurités, allume le feu qui ne s’éteint jamais!

Infos de la semaine

Feuillets de la Semaine Sainte

Jeudi Saint à l’Immaculée Conception
Vendredi Saint à Saint-Nicolas
Vigile Pascale à l’Immaculée Conception
Messe de Pâques à Saint-Nicolas
Messe de Pâques à Saint-Hubert
Messe de Pâques à Sainte-Julienne

Durant ce Carême, chaque semaine, une messe de quartier …

Une petite communauté se réunit autour d’une personne que la maladie ou l’âge retiennent loin de nos églises.

A chaque fois, nous sommes touchés par la grâce au coeur de situations difficiles:

– Ainsi, un jeune couple, membre d’une Equipe Relais, à l’issue de la célébration, voyant que la dame âgée a retrouvé une amie,  propose de la ramener une heure plus tard, leur permettant à toutes deux d’heureuses retrouvailles.

– Une autre dame contactée, veuve depuis peu accepte qu’on se réunisse chez elle. Pas de chance, la voilà hospitalisée! On en fait l’annonce à Marie-Médiatrice et là, une paroissienne se porte volontaire: son mari est malade et il sera heureux de pouvoir vivre une eucharistie en cette période proche de Pâques. Le jour qui suit la célébration, il fait une chute et se retrouve à l’hôpital. La messe lui aura certainement fait sentir qu’il n’est pas seul dans son épreuve.

– Lundi passé, une dame bien dynamique terminant une chimio-thérapie rassemble autour d’elle une quinzaine de personnes. Plusieurs sont à la veille d’une opération ou touchées par la maladie. Les gens se connaissent et sont heureux de se retrouver. Nous portons tous ces soucis ensemble et la Paix du Seigneur descend dans les coeurs, au sein même de la tempête et de l’angoisse!

Dans nos obscurités, allume ton Feu qui ne s’éteint jamais, Seigneur!