La Pastorale de la santé

La Pastorale/Santé ?

Une équipe, des visiteurs …
Un service pour ceux qui ne peuvent se rendre à l’église
Et pour lutter contre une grave maladie :  … la solitude !

Les visiteurs de la Pastorale/Santé sont présents dans les 4 maisons de repos situées sur le secteur de l’Unité Pastorale.

IMPORTANT : Nous n’avons pas toujours la possibilité de savoir quelles sont les personnes qui y résident et qui souhaiteraient notre visite, n’hésitez pas à nous les faire connaître.

 Les Hêtres – avenue Léopold II, 15 – 4800 Verviers

Visites le lundi matin
Messe le 4ème jeudi du mois à 14h30
contact : Josiane Lambert – 087.22.66.42

La Résidence de Heusy – Drève de Maison-Bois, 2 – 4802 Heusy

Visites le mercredi matin
Messe le 4ème mercredi du mois à 15 heures
contact : Dominique Meuris – 0473.27.78.79

Les Hespérides – rue Guillaume Lekeu, 33 – 4802 Heusy

Visites le mercredi matin
Messe le 2ème vendredi du mois à 11 heures
Contact : Jean Brach – 087.22.13.29

La Barcarolle – avenue Jean Lambert, 99 – 4801 Stembert

Visites le mardi matin
Messe le 4ème mardi du mois à 10h30
Contact : Francis Braun – 0496.44.82.73

Pour certains paroissiens, il peut être, temporairement ou définitivement, impossible de se rendre à l’église. Dans toute la mesure du possible, l’équipe des visiteurs se tient à leur disposition pour leur rendre visite et leur apporter la Sainte Eucharistie.

La Pastorale/Santé peut mettre à votre disposition quelques « outils »

Aussi bien pour les personnes âgées ou malades que pour les personnes qui désirent les accompagner

Des carnets de prières édités par notre équipe de Pastorale/Santé

Au fil de nos visites, nous avions remarqué qu’il existait beaucoup de livrets de prière pour les personnes malades, mais pas grand-chose d’adapté pour les personnes, simplement handicapées par l’âge, qui se trouvaient obligées de s’établir en maison de repos. Nous avons alors décidé de réaliser nous-mêmes un carnet, reprenant d’ailleurs certaines prières que des résidents nous avaient offertes. Le premier carnet ayant eu du succès, il s’en est suivi quatre autres

 Et moi je suis avec vous tous les jours
Quelques minutes avec Toi
 Le Seigneur est mon berger
 Seigneur, nous avons tant de choses à nous dire …
 Seigneur, donne-moi la patience … (mais fais vite)

Un CD concernant l’écoute             « Ecouter, c’est rejoindre l’autre là où il est »

Ce CD est l’enregistrement d’une conférence donnée par Claudine Alfers – formatrice à l’écoute.
Cette dernière nous a donné l’autorisation de le reproduire et de le distribuer, à condition que ce soit à titre gratuit. Si vous vous le procurez, vous devez donc vous engager à ne pas le reproduire à des fins mercantiles.

Une « brochure-guide »      « Porter la communion aux malades – porter et conserver l’eucharistie »

Réalisée par deux diacres – Alfred Vanderstraeten et Michel Welkenhuyzen – cette brochure vous aidera à remplir dignement le plus bel apostolat qui soit : porter à ceux qui ne peuvent aller à l’église, le réconfort de la présence vivante de Jésus Ressuscité.

Vous pouvez vous procurer ces outils, ou tout autre renseignement concernant cette pastorale, en téléphonant chez Gisèle Petitfrère au 087.22.74.26 ou 0475.82.53.83

 

La Pastorale/Santé ?

Une équipe, des visiteurs … pour faire quoi ?

Les membres de la Pastorale/Santé ont réfléchi, en équipe, pour vous partager ce qui se cache, pour nous, derrière les mots « visiteurs de malades » ?

Et, tout d’abord, soulignons ce qui pour nous est l’essentiel.

Dans le cadre de la Pastorale/Santé, ce n’est pas en notre nom que nous allons visiter les personnes. C’est au nom de Jésus que nous y allons, envoyés par la communauté paroissiale. Et c’est encore au nom de Jésus que ces personnes nous reçoivent.
Même si nous ne prions pas toujours formellement ensemble, même si nous ne donnons pas toujours la communion, c’est toujours autour de Jésus que nous nous rencontrons dans le cadre de la Pastorale/Santé.
De même, dans les maisons de repos, c’est bien en tant que Chrétiens que nous nous présentons.

L’appellation « visiteurs de malades » ne plaît en général pas beaucoup aux personnes que nous visitons. Car, en fait, visitons-nous des malades ? En quelque sorte oui et non.
L’équipe Pastorale/Santé ne se rend pas dans les hôpitaux qui ont leurs propres aumôneries, mais dans les maisons de repos ou à domicile.
Mais si, dans ces lieux, les personnes ne sont pas confrontées à d’autres maux physiques que ceux de la vieillesse, souvent, elles y sont confrontées à une autre grande souffrance : la solitude, parfois familiale, souvent morale.

En Pastorale/Santé, notre raison d’être et d’agir est de préserver ou de recréer le lien de ces personnes avec leur communauté chrétienne.

 Alors que sont ces visites ? Qu’y apportons-nous ? Qu’en recevons-nous ? Que pouvons-nous faire ? Que ne devons-nous surtout pas faire ?

Un très beau texte de Michel Quoist résume bien ce que nous pouvons apporter

 Lorsqu’on ne peut plus rien pour endiguer une souffrance, il reste toujours ce mystérieux pouvoir de l’amour : la Présence, Une présence totale, celle du corps, du cœur et de l’esprit.
Celle de l’être tout entier, recueilli et grand ouvert pour recevoir, pour communier, pour porter.
Celui qui souffre conserve sa souffrance, mais il n’est plus seul à la porter.
Marie, au pied de la Croix, portait ainsi les souffrances de Jésus

A un niveau modeste, c’est cela que nous essayons de faire. Nous pouvons apporter notre présence  à ceux qui nous invitent à leur rendre visite. Quand nous frappons à une porte, ce n’est pas pour dire « Bonjour, je viens vous rendre visite » mais toujours « Puis-je venir aujourd’hui? »

Ensuite, discrètement, nous devons pleinement écouter : être le confident des peines des personnes mais de leurs joies aussi, entendre des choses qu’elles ne peuvent ou ne veulent dire à leur famille.

Il nous faut prendre garde à respecter la liberté de la personne dans les limites de ce qu’elle veut nous dire – pas de questions, pas de conseils, pas de solutions.

Parfois, si elle nous le demande, sans jugement et en sachant prendre distance, nous pouvons cheminer avec une personne sur un chemin de réconciliation, en respectant son rythme.

Dans tous ces échanges, nous recevons toujours des témoignages de personnes intensément vivantes. Et si ces visites bousculent parfois nos certitudes, nous pouvons nous en parler, nous soutenir mutuellement.

Après ces visites, eh bien, nous rentrons chez nous. Il faut pouvoir alors fermer la porte jusqu’aux prochaines rencontres.

De même, il faut également que nous puissions fixer les limites de ce que nous nous sentons capables de faire.

Ce qui nous amène à ce constat : une relève serait bien nécessaire.

Alors, s’il vous semble que vous pourriez vous impliquer – un peu, beaucoup ou passionnément – dans cet apostolat, rejoignez-nous.

 Nous sommes tout prêts à vous accueillir avec la plus grande joie.

Pour de plus amples renseignements ou pour participer à une de nos rencontres, contactez Gisèle Petitfrère au 087.22.74.26 ou 0475.82.53.83

Publicités