Temps pour la création 2022

Infos de la semaine

Feuillet du 22ème dimanche du temps ordinaire
Marie-Médiatrice
Saint-Nicolas

Temps pour la création 2022

Du 1er septembre au 4 octobre, les chrétiens du monde entier prennent un « Temps pour la création ». Dans la province de Liège, catholiques et protestants s’unissent pour offrir un programme riche et inspirant.
Le groupe des « Chrétiens en Transition » souhaite contribuer activement à la transition écologique et sociale dans la province de Liège. C’est pourquoi ils vous proposent de vous associer à un des rendez-vous de ce Temps pour la Création. Pour rappel, cette période s’étend du 1er septembre, journée internationale de prière pour la sauvegarde de la création, au 4 octobre, fête de la saint François d’Assise, modèle du soin de la terre et des pauvres.

« Chrétiens en Transition » souhaite s’adresser à tous pour quelques moments rassembleurs.

8 septembre à 19h à l’Espace Loyola – rue Saint-Gilles, 102 à Liège : La sécurité sociale de l’alimentation ? Une idée qui renverse les perspectives ! – Conférence-débat avec J.Y BURON Animateur Action Vivre Ensemble
P.A.F. : libre Inscription souhaitée : jeanyves.buron@entraide.be

17 septembre de 10h à 14h dans la grande prairie du Berleur, rue Paul Janson 166, à 4460 Grâce-Hollogne : Fête des possibles : En chemin pour une créativité plus verte

A quoi s’attendre :

· 10h à 12 h : présentation de la Transition au travers du livre de Jean-Yves BURON, “Le monde est moche, la vie est belle”, animée par l’auteur

· 12h à 14h: atelier “Tawashi” destiné à apprendre à confectionner des éponges de récupération, donné par Joaquim LESNE, de Chrétiens en Transition,I

Inscription souhaitée : contact@polecreatifliegeois.be

24 septembre de 14h  à 16h30 Cornillon : Rue de Robermont 2, 4020 Liège : Rencontre de deux habitats groupés à Liège

A quoi s’attendre : Visite du Béguinage contemporain de Cornillon. Ensuite, visite de
l’ habitat groupé intergénérationnel du nom de Vivages. Echange sur la réalité de lar vie commune, les idéaux et les difficultés rencontrées en cheminant vers cet idéal.

Un petit goûter terminera cette pérégrination.
Contact : ecologie.integrale@evechedeliege.be

1er octobre  à la Maison Bethel, Chemin du Vicinal, 2 à 4190 Ferrières (Burnontige)

de 9 à 14h  Matinée pain
et de 14 à 16h Conférence d’écothéologie (avec Martin Kopp)

A quoi s’attendre : (possibilité de ne participer qu’à une demi-journée)

La matinée, atelier pain :

Le pain comme nourriture pour le corps et nourriture spirituelle. Nous préparerons du , nous parlerons de la symbolique du pain dans la Bible. Une meunière et une boulangère de la région présenteront les différentes farines et le pain au levain. Enfin, quand le pain sera cuit et refroidi, nous mangerons notre fabrication  (avec soupe, fromage, charcuterie locale).

L’après-midi, conférence exceptionnelle de Martin Kopp :

D’année en année, une théologie de la création et de l’écologie se développe. Martin Kopp, « écothéologien » protestant, nous donnera quelques repères chrétiens d’une écologie qui honore l’Homme (anthropologie) et sa vocation sur Terre (écospiritualité). Il nous aidera à comprendre le « tout est lié » du pape François dans Laudato si’, notamment le lien entre des transitions techniques et technologiques et…la foi chrétienne ! Après sa conférence, il y aura un échange avec la salle.

Inscription et PAF : obligatoire pour l’atelier pain : nic.wathieu@skynet.be. PAF : 10€

souhaitée pour la conférence : ecologie.integrale@evechedeliege.be, possibilité de suivre la conférence à distance. PAF : libre

3 octobre à 20h à Herve : Du cri de la terre au cri des pauvres, Laudato si’ en pratique

Conférence-débat avec Joaquim Lesne, référent diocésain en écologie intégrale

A quoi s’attendre :

« Il n’y a pas deux crises séparées, l’une environnementale et l’autre sociale, mais une seule et complexe crise socio-environnementale. Les possibilités de solution requièrent une approche intégrale pour combattre la pauvreté, pour rendre la dignité aux exclus et simultanément pour préserver la nature. » (Laudato si’ 139). Exploration pratique et théorique avec Joaquim Lesne et des témoins régionaux.

P.A.F. : libre Inscription souhaitée : ecologie.integrale@evechedeliege.be

5 octobre à 14h Rue St-Léonard 221 à 4000 Liège : Visite de la boulangerie coopérative artisanale L‘Amicale des Boulangers

A quoi s’attendre :

Nous serons accueillis par la boulangerie du quartier de St Léonard (pains au levain naturel élaborés à partir de la farines natives, biologiques et/ou locales) et nous aurons l’occasion de visiter leurs locaux en deux groupes. Ensuite, nous passons à un moment de questions-réponses avec un des fondateurs de la coopérative dans les locaux de l’église Sainte Foy. Nous terminerons par un moment de réflexion spirituelle sur ce qui nous nourrit dans notre vie.

Possibilité d‘achat de pain après la visite. Apportez vos sacs de tissu et de la monnaie.

P.A.F. : libre      Inscription obligatoire : 0486791322 ou heikesoleil@gmail.com

Je vous salue Marie

Infos de la semaine

Feuillets du 20ème dimanche du temps ordinaire
Marie-Médiatrice
Saint-Nicolas
Sainte-Julienne

Feuillets de la fête de l’Assomption
Immaculée Conception

En ce long week-end du 15 août, nous fêterons toutes les « Marie ». Pour nous chrétiens, c’est la fête de l’Assomption de la Vierge Marie. C’est un des quatre dogmes mariaux. Il a été reconnu par Pie XII en 1950. Dans les paroisses liégeoises, cette fête est l’occasion d’organiser des processions.

Ascension-Assomption, quelle différence ?

Le point commun d’abord : dans les deux fêtes, c’est une montée vers le ciel, vers le Père. Tous deux rejoignent Notre Père mais la manière est différente.

Jésus va par lui-même le retrouver après avoir vaincu la mort (Ascencion).

Marie, c’est Dieu qui la rappelle auprès de lui (Assomption). La première « humaine » qui a reçu ce don immense de Dieu. Elle ne doit pas attendre la fin des temps pour ressusciter. Après être née « Immaculée Conception », la mort ne l’abîmera pas.

Dans notre Unité Pastorale, nous avons la chance d’avoir deux églises consacrées à la Vierge Marie qui la représentent dans deux qualités différentes.

A Mangombroux, c’est l’«Immaculée Conception », « conçue sans tache ». Cette qualité de la Vierge Marie se rapporte donc à sa naissance. Le dogme de l’Immaculée Conception est seulement reconnu depuis le 8 décembre 1854 par le pape Pie IX.

Dieu a voulu qu’elle naisse sans le péché originel. Il lui a accordé une grâce. Cela ne lui enlève cependant pas sa qualité humaine qui rend l’Incarnation de Jésus possible.

La fête patronale est le 8 décembre qui serait la date de la conception de la Vierge Marie.

Aux Hougnes, c’est « Marie Médiatrice »

Elle est nommée ainsi parce qu’elle est l’illustration de l’union étroite entre Dieu et les hommes. Marie lors de l’annonciation s’est liée au dessein de Dieu en sachant qu’elle serait aussi liée au sacrifice du Christ.

Marie se veut le lien entre Dieu et les hommes. En médiatrice de toutes grâces, elle intervient pour susciter en chacun de nous la grâce qui nous est donnée par Dieu.

La statue présente dans l’église à côté de la croix, a donc une main ouverte vers le monde et l’autre main portant vers le Ciel, les offrandes et les supplications de ce monde.

La fête patronale est le 31 août, Marie Médiatrice de toutes grâces.

Marie Médiatrice n’est pas un dogme reconnu par l’Eglise mais a déjà été proposé à de nombreuses reprises.

Bonne fête à toutes les Marie !

Isabelle Lamblotte

« Ô Mère, aide notre foi ! Ouvre notre écoute à la Parole, pour que nous reconnaissions la voix de Dieu et son appel.

Éveille en nous le désir de suivre ses pas, en sortant de notre terre et en accueillant sa promesse.

Aide-nous à nous laisser toucher par son amour, pour que nous puissions le toucher par la foi.

Aide-nous à nous confier pleinement à Lui, à croire en son amour, surtout dans les moments de tribulations et de croix, quand notre foi est appelée à mûrir.

Sème dans notre foi la joie du Ressuscité. Rappelle-nous que celui qui croit n’est jamais seul.

Enseigne-nous à regarder avec les yeux de Jésus, pour qu’il soit lumière sur notre chemin.

Et que cette lumière de la foi grandisse toujours en nous jusqu’à ce qu’arrive ce jour sans couchant, qui est le Christ lui-même, ton Fils, notre Seigneur ! Amen »

Pape François

LA LITURGIE, DIMENSION FONDAMENTALE POUR LA VIE DE L’ÉGLISE.

Infos de la semaine

Feuillets du 16ème dimanche du temps ordinaire
Marie-Médiatrice
Saint-Nicolas
Sainte-Julienne

Le Concile Vatican II a vécu voici bientôt cinquante-sept ans aujourd’hui. Essentiellement pastoral, son point fort avait été « l’aggiornamento » (mise à jour ?) de l’Église et a initié plusieurs réformes, notamment, dans le domaine de la liturgie. D’ailleurs, c’est par elle qu’il avait initié ses travaux avec la publication de son tout premier document : « Sacrosanctum concilium », la Constitution sur la sainte liturgie (4/12/1963).

En tant que texte fondamental de Vatican II, le document sur la liturgie a eu les conséquences les plus visibles et les plus rapides en ce sens où il appelle à la participation pleine, consciente et active de tous les fidèles à la liturgie. Dans ce but, le Concile a restauré l’usage de la langue vivante ou locale. Il a aussi remis en toute lumière le fait que toute liturgie est une célébration de la mort et de la résurrection du Christ, par qui on accède à la plénitude de la vie.

Sommet et source de la vie de l’Église, la liturgie, surtout l’Eucharistie, est le sommet auquel tend toute l’action de l’Église, et en même temps    la source d’où découle toute sa vertu. Pour obtenir cette pleine efficacité, il est nécessaire que les fidèles accèdent à la liturgie avec les dispositions d’une âme droite, qu’ils harmonisent leur âme avec la voix, et qu’ils coopèrent à la grâce d’en haut pour ne pas recevoir celle-ci en vain. Pour ce faire, les uns et les autres doivent être attentifs à ce que dans l’action liturgique, non seulement on observe les lois d’une célébration valide et licite, mais aussi à ce que les fidèles participent à celle-ci de façon consciente, active et fructueuse.

Depuis le premier dimanche de l’Avent 2021, une nouvelle édition du Missel romain est entrée en application. C’est un très gros volume de 1412 pages. En substance, rien n’a changé : seulement, les prières et les textes de la liturgie ont subi une nouvelle traduction et ont connu une nouvelle construction phraséologique. On a également recouru à certaines formules traditionnelles théologiques et liturgiques.  Pour le dialogue entre célébrant et participants, ce sont quelques formulations du missel romain en latin qui font leur apparition.  D’emblée, ce n’est aisé de se retrouver et de s’habituer. Par exemple : l’invitation à prier pour les offrandes, en plus de l’ancienne formule simple et facilement assimilable a connu une nouvelle formule un peu plus longue, et pour le célébrant qui invite à la prière et les fidèles qui sont appelés à répondre. Il suffit de se rapporter au petit dépliant de couleur jaune édité par la commission interdiocésaine francophone de liturgie pour découvrir toutes ces nouveautés. La prise en compte du genre y est remarquable, on parle du péché en utilisant le pluriel (Toi qui enlève « les péchés » du monde…), on demande de s’incliner à l’article qui évoque l’Incarnation du Fils de Dieu dans le sein de la Vierge Marie pendant la récitation du Credo, la présentation des dons par le célébrant connait une reformulation, l’invitation à prier pour les offrandes ainsi que le répond des fidèles, les formules de l’anamnèse sont reformulées (la première : nous annonçons et nous proclamons, au lieu de nous proclamons…et nous annonçons…, une nouvelle formule fait son apparition,…), l’invitation pour participer au banquet du Seigneur se fait en une nouvelle formulation, ainsi que les formules de renvoi à la fin de la messe. Tout ceci ne sera pas bien sûr assimilé du jour au lendemain. A commencer par ceux qui célèbrent, il convient que chacun comprenne que le devoir de coopérer  pour y parvenir nous incombe tous.

Dans sa récente Lettre Apostolique, « Desiderio desideravi j’ai désiré d’un grand désir… » (29/6/2022), le Pape François nous rappelle, une fois de plus, que la liturgie est la dimension fondamentale de la vie de l’Église. Elle nous aide à la contemplation de la beauté et de la célébration chrétienne : participons-y activement et pleinement.

Abbé André Vital LUKOJI.

Journée de la « solidarité inondations »

Nous vous invitons chaleureusement à la journée de la solidarité autour des éléments qui se déroulera ce 15 juillet.

Cette journée symbolique a été créée avec les habitants des quartiers touchés et différentes associations.

Elle se déroulera autour de temps forts dans les différents quartiers, après un moment solennel en hommage aux victimes décédées avec leurs familles.

Nous espérons vous y rencontrer.

Pour le Relais social,
Audrey

12h Auberge Espagnole – rue Raymond

13h « Exprime tes émotions » – Plaine Lentz

13h30 Jeux populaires – Plaine

14h30 Inauguration de la stèle entre de la balade des Récollets

16h Micro ouvert et fresque collective – Plaine

17h Tournoi de foot

18h Concerts de Rap par Tar-One et BLD.

Commémoration œcuménique des inondations – jeudi 14 juillet

Au fil de la Vesdre en 3 étapes:

1) 16h30 à l’église St- Remacle, Verviers

Projection photos, prises de paroles, témoignages, chant

2) Marche Commémorative (avec explications et moment de silence et prières)

17h15 RDV à l’église d‘Ensival (Notre- Dame de l‘Assomption) pour arriver à l‘ Eglise Notre- Dame de Lourdes à 17h45

3) Célébrationœcuménique à 18h à l‘église Notre- Dame de Lourdes (Wegnez)

(avec des représentants protestants, orthodoxes, catholiques et la présence de Mgr Delville)

Pour le co-voiturage entre St Remacle et l’église d‘Ensival (offre ou demande de places) veuillez-vous adresser à J-RThonard au 0476 60 89 90.

Pour la marche: équipez-vous d‘une veste fluorescente si vous en disposez.

Si vous connaissez des personnes avec symptômes de post- traumatisme (cauchemars, peurs..) : elles peuvent s‘adresser au Réseau de Santé de l‘ Est (www.resmé.be / 087.59.32.73) pour connaître les noms des psychologues conventionnés INAMI (consultations à 4€ ou 11 €).

Prière:

Dieu notre Père et Mère,
Dieu, source de toute vie,
créant les cieux et les mers,
les fleuves, les rivières,
et toute la beauté de l’univers.
Nous te remercions de tes dons,
et nous te louons pour la beauté des paysages où nous vivons.

Mais aujourd’hui, tu le sais, notre louange est douce-amère,
car nous nous souvenons avec tristesse
des inondations de juillet 2021 en province de Liège et ailleurs.

Devant toi, Dieu de compassion,
nous portons la mémoire des victimes, et le chagrin de leurs familles.

Que les endeuillés puissent sentir la paix et le réconfort que tu leur adresses.

Nous nous souvenons aussi, avec reconnaissance,
des nombreux élans de solidarité vécus autour de ce drame,
de l’aide offerte, des mains tendues, des sourires partagés,
du soutien matériel et moral.
Merci pour toutes les personnes, de toutes origines et convictions,
qui ont donné corps à ta bienveillance.

Nous te présentons toutes les personnes sinistrées,
surtout celles qui se débattent encore avec les assurances, les travaux,

la difficile reconstruction,

celles qui restent traumatisées.
Sois leur force et leur appui.

Nous pensons tout particulièrement à l’équipe du Centre Protestant de Nessonvaux,
bénis leur nouveau départ dans les murs du nouveau centre, à Warfaaz.

Nous te prions aussi pour les terres polluées par les eaux polluées,

Que les catastrophes climatiques comme celles de l’été dernier
soient pour nous le signal qu’il est urgent que nous changions de vie
pour un meilleur respect des écosystèmes et de l’équilibre fragile de ta belle création
afin d’assurer un avenir possible sur cette terre.
Inspire les hommes et femmes politiques de tous les niveaux de décision

pour qu’elles prennent les mesures urgentes nécessaires

telles que préconisées par les rapports des experts.
Soyons ferments d’unité pour une lutte commune pour sauver l’avenir de nos enfants.


Dieu des cieux et des mers, du vent et de l’eau,
nous te rendons grâces pour l’eau et pour tous tes bienfaits,
et nous nous remettons à toi,

Dans le respect et l’adoration.

Amen.