Les doyennés du diocèse de Liège appellent à la solidarité

Infos de la semaine

Feuillets du 17ème dimanche du temps ordinaire
Marie-Médiatrice
Saint-Nicolas

Appel aux dons pour les sinistrés des inondations dans les communes d’Eupen, Limbourg, Verviers, Trooz, Chaudfontaine, Spa, Theux, Wanze (Mehaigne) Hamoir,  Comblain-au-Pont, Esneux et Liège (Chênée et Angleur).

Comme vous le savez, un long chapelet de villages, de localités et de quartiers le long de la Vesdre et de l’Ourthe ont été ravagés par un véritable tsunami. Y a répondu un formidable ouragan de solidarité qui s’est exprimé en dons de toutes sortes. C’était la meilleure réponse qui pouvait être donnée à court terme. Mais il nous faut,  maintenant, très vite, penser à moyen et à long terme.

C’est pourquoi, en concertation avec notre évêque, Mgr Jean-Pierre Delville, les 6 doyens concernés par ces inondations meurtrières font appel à vos dons financiers pour relever 3 défis :

• Fournir des repas chauds préparés pour les personnes privées d’eau, de gaz et d’électricité. Ces repas seront facturés par diverses entreprises de restauration au prix coûtant, mais évidemment, ces factures devront être honorées.
• Payer les loyers aux personnes privées qui accueilleront – pour au moins plusieurs mois – des personnes sinistrées.
• Apporter une aide administrative et juridique aux personnes les plus défavorisées – c.-à-d. maîtrisant mal le français (l’allemand) ou ne disposant pas de l’outil informatique (par exemple) – dans leurs relations avec de multiples instances (commune, sociétés d’assurances, d’eau, de gaz, d’électricité, entreprises de construction, etc.).

Pour que tous ces dons soient utilisés de la manière la plus ciblée, nous avons fait appel à l’équipe provinciale de la « Société de Saint-Vincent-de-Paul ». À travers ses antennes locales travaillant en concertation avec les différents CPAS, elle est la mieux à même de remplir cette (délicate) mission.
Elle nous tiendra (et nous vous tiendrons) régulièrement au courant de son travail. Vous trouverez ci-dessous les coordonnées bancaires qui vous permettront de réaliser votre don

IBAN : BE89 0689 4169 1585
BIC : GKCCBEBB (Belfius)
Saint-Vincent-de-Paul
(Province de Liège)
4040 – Herstal
Communication : « Inondations Ourthe & Vesdre »

Si vous voulez obtenir l’exonération fiscale, prière de verser votre don sur le compte suivant :
IBAN : BE02 3100 3593 3940
SSVP Conseil National de Belgique • Communication : « Fonds d’urgence »

D’autre part, plusieurs prêtres et acteurs pastoraux ont été victimes des inondations ; certains ont tout perdu ; plusieurs églises et presbytères ont été également ravagés par les eaux. Si vous voulez aider les paroisses sinistrées, vous pouvez verser votre participation sur le compte suivant :

IBAN : BE96 2400 8053 9205
BIC : GEBABEBB
Œuvres de l’Évêque
4000 – Liège
Communication : « Inondations Ourthe & Vesdre »

Même si votre don vous apparaît comme une goutte d’eau dans l’océan, il est et sera toujours le bienvenu ! Comme le disait Mère Teresa : Nous réalisons que ce que nous accomplissons n’est qu’une goutte dans l’océan. Mais si cette goutte n’existait pas dans l’océan, elle manquerait.

Au nom de toutes ces personnes éprouvées, merci de tout cœur !

Abbé Vital Nlandu, doyenné de l’Ardenne
Abbé Helmut Schmitz, doyenné Eupen—La Calamine
Abbé André Dawance, doyenné de Huy
Chanoine Jean-Pierre Pire, Doyenné de Liège
Abbé Jean-Pierre Leroy, doyenné Ourthe-Amblève-Condroz
Abbé Stanis Kanda, doyenné de Verviers

Nous sommes tous horrifiés par tout ce que nous avons découvert dans les journaux, sur les réseaux sociaux ou que nous avons vécu dans notre réalité, que ce soit de près ou de plus loin. Beaucoup d’entre nous ont pu déjà apporter leur aide, leur soutien financier, chacun en fonction de ses capacités et de ses compétences.

Nous nous permettons de lancer un autre type d’appel. Tous ces sinistrés sont épuisés, mais ils ne veulent pas et n’ont pas le temps de se reposer pour l’instant…
Certains d’entre vous sont propriétaires d’une seconde résidence. Et pourquoi ne pas mettre celle-ci à disposition pendant quelques jours dans les prochaines semaines, les prochains mois pour que ces familles puissent souffler un peu, loin de leur quotidien désespérant ?

Nous reviendrons vers vous pour vous dire où vous adresser.

Un tout grand merci.

L’Equipe Pastorale

Nous sommes tous horrifiés par tout ce que nous avons découvert dans les journaux, sur les réseaux sociaux ou que nous avons vécu dans notre réalité, que ce soit de près ou de plus loin.
Un merveilleux élan de solidarité s’est créé et nous espérons que chacun d’entre vous pourra s’y joindre, en fonction de ses capacités et de ses compétences.

Mgr Delville a invité toutes les Unités pastorales à célébrer une messe, mardi 20 (journée de deuil national) en mémoire des victimes des inondations. Elle aura lieu chez nous à 8h30 à l’Immaculée Conception (église qui a échappé aux premiers débordements, mercredi).

D’autre part, Mgr Delville nous invite aussi à soutenir financièrement les sinistrés.
Un responsable de  Chaines de services et d’amitié, projet soutenu en région verviétoise par Caritas secours, indique que « au-delà de l’urgence, de nombreuses familles vivant dans des conditions précaires n’ont pu assurer leur habitation contre les dégâts des eaux. Pour elles, il s’agit d’une épreuve supplémentaire, parce qu’elle les obligera à ne compter que sur leurs propres moyens, à moins que des organisations telles que la nôtre puissent leur venir en aide.

Caritas souhaite donc que, au-delà de la province de Liège, toutes les bonnes volontés soient mobilisées pour venir en aide aux personnes et aux familles frappées par ces inondations. Elle lance un appel à la générosité à tous les chrétiens ainsi qu’à tous les hommes, femmes et communautés qui désirent s’y associer.

Tous les dons à cet effet sont les bienvenus sur le compte BE79 2100 6791 7533 de Caritas secours, avec la mention « inondations. » ou via le site www.caritassecours.be N​ous vous remercions de tout coeur pour le soutien que vous pourrez ou que vous avez déjà apporté.​

« Venez à l’écart et reposez-vous un peu. » (Mc 6,31)

Infos de la quinzaine

Voilà un verset d’Evangile qui s’applique particulièrement bien à cette période de l’année. Jésus invite ses disciples de retour de mission à aller se reposer à l’écart.
Voici bien une affectueuse sollicitude que nous pouvons avoir les uns envers les autres tout en sachant que cela pourrait avoir une influence sur nos envies ou même parfois sur notre confort. Il est nécessaire dans nos vies d’avoir une rupture pour pouvoir reprendre de l’énergie et ainsi redémarrer de plus belle. Ce temps d’arrêt, nous l’appelons vacances. Il ne s’agit pas de ne rien faire mais plutôt de faire autre chose, de vivre autrement en prenant du temps pour soi, pour Dieu et pour les autres. Casser notre rythme habituel pour écouter en nous le rythme du temps, notre rythme personnel, sans devoir courir, oublier les angoisses de ne pas réussir à faire tout ce que nous devons réaliser dans la journée.

Les vacances comme un beau pèlerinage où nous nous dépouillons du superflu ou nous voyageons seul ou en famille, ou nous voyageons dans notre tête pour découvrir des horizons nouveaux, des pensées nouvelles. Certains auront la chance de découvrir d’autres contrées, d’aller à la rencontre de personnes inconnues, de savourer une alimentation différente mais tout cela peut se faire aussi en restant chez soi. Certains vont profiter de leurs vacances ou d’une partie de celles-ci pour partager de leur temps, de leur expérience avec d’autres.

Comment ne pas penser à tous ces jeunes animateurs de mouvement de jeunesse, de camps de toutes sortes qui se consacrent au bien de leurs animés. Certains vont se mettre au service des autres lors d’un Triduum, d’un pèlerinage à Lourdes ou ailleurs pour tous ceux –là les vacances c’est aussi l’annonce du Royaume de Dieu dans le service et la prière. D’autres vont prendre le temps de contempler la nature, leur jardin y voyant l’œuvre du Créateur car si souvent nous passons à côté de choses tellement belles sans même les regarder. Jésus nous le redit : « Heureux vos yeux parce qu’ils voient et vos oreilles parce qu’elles entendent. » (Mt 13,16).

Ces vacances, ce pèlerinage c’est donc une rencontre avec nous-mêmes mais aussi avec d’autres proches ou plus éloignés, ceux que l’on voit souvent, ceux que l’on redécouvre, ces rencontres nous mettent la joie au cœur. Tous nous les présentons au Seigneur en priant pour eux. Les vacances ce n’est donc pas une fuite mais un moment où on se recentre sur soi-même, sur sa vie dont on profite généreusement durant cette période privilégiée de l’année que l’on met à profit pour redécouvrir tout ce qui nous tient particulièrement à cœur et que nous délaissons parfois quand nous sommes pris par nos activités.

Pour prendre un peu de temps pour Dieu, nous pouvons lui offrir cette prière :

« Seigneur, notre Dieu, veille sur ceux qui prennent la route : qu’ils arrivent sans encombre au terme de leur voyage. Que ce temps de vacances soit pour nous tous un moment de détente, de repos, de paix ! Sois pour nous, Seigneur, l’Ami que nous retrouvons sur nos routes, qui nous accompagne et nous guide. Donne-nous le beau temps et le soleil qui refont nos forces et qui nous donnent le goût de vivre. Donne-nous la joie simple et vraie de nous retrouver en famille et entre amis. Donne-nous d’accueillir ceux que nous rencontrerons pour leur donner un peu d’ombre quand le soleil brûle trop, pour leur ouvrir notre porte quand la pluie et l’orage les surprennent, pour partager notre pain et notre amitié quand ils se trouvent seuls et désemparés. Seigneur, notre Dieu, veille encore sur nous quand nous reprendrons le chemin du retour : que nous ayons la joie de nous retrouver pour vivre ensemble une nouvelle année, nouvelle étape sur la route du salut. Amen. »

« Banneux, lieu de grâces auprès de Marie, la Vierge des Pauvres »

Infos de la semaine

Feuillets du 13ème dimanche du temps ordinaire
Immaculée Conception
Marie-Médiatrice
Saint-Hubert
Sainte-Julienne

Du 15 janvier au 2 mars 1933 Marie apparait 8 fois à une jeune enfant, Mariette Beco, issue d’une très modeste famille.

Lors des différentes apparitions Marie révèle son Nom : «Je suis la Vierge des Pauvres». Elle demande à l’enfant de pousser ses mains dans l’eau, «Source réservée pour toutes les nations, pour les malades». Elle dira : «Je viens soulager la souffrance».

Suite aux interrogations de l’enfant, Marie répond : «Je désirerai une petite chapelle» et ensuite elle bénit l’enfant. Au signe que demande le chapelain, la Vierge dit : «Croyez en moi, je croirai en vous». Lors de la dernière apparition, le visage grave, la Vierge Marie  dira :

«Je suis la Mère du Sauveur, Mère de Dieu». Avec insistance elle recommandera :

« Priez beaucoup, priez beaucoup, priez beaucoup » « Adieu ».

Rejoindre Marie à la chapelle ou à la source réservée pour toutes les nations, est pour bon nombre de pèlerins source de réconfort, d’espérance, de bénédiction, de paix, et de joie.

Qui, après ce temps de confinement compliqué et difficile lié à la pandémie, n’aspire pas à être en ce lieu de pèlerinage, pour invoquer Marie, lui permettre de s’approcher, d’intercéder pour nous auprès de son Fils Jésus ?

Chaque année nombreux sont les pèlerins qui s’y rendent, avec le triduum de l’Arrondissement de Verviers, en autre. Ils y vivent la rencontre du Christ dans l’Eucharistie, les temps de prière, les relations fraternelles, la bénédiction des malades, les temps de détente et de papotes qui permettent aussi la rencontre de l’autre.

Ils s’en retournent relevés, revigorés, apaisés, bénis et tout en joie.

Cette année, l’invitation à participer au triduum vous est à nouveau proposée.

Le thème sera :

Je viens soulager la souffrance

Néanmoins, nous nous devions d’être prudents et avons voulu jouer la carte de la sécurité en rassemblant les pèlerins en plusieurs petits groupes pour une journée pèlerinage sans logement les  Lundi 26 juillet / Mardi 27 juillet / Mercredi 28 juillet / Jeudi 29 juillet de 10h à 19h30.

Participation 30€ la journée avec les repas de midi et du soir

Nous serons dès lors heureux de vous accueillir pour vivre une journée-retraite, conviviale et spirituelle au cœur du sanctuaire de Banneux.

Au programme : célébration eucharistique, temps de prière, passage à la chapelle et à la source, bénédiction des malades, repas de midi et du soir.

Animateur spirituel : Abbé François Xavier Jacques, aumônier du groupe.

Renseignements et inscription avant le 7 juillet chez:

Mme Marianne Königs Avenue du Centre 258 4821  Andrimont

Tel : 087/ 31 06 31 GSM : 0485/ 99 64 28

ou

Mme Marie Lennerts, Infirmière responsable Rue de Herve 112   4651  BATTICE

GSM : 0474/ 59 13 73

La vie reprend tout doucement, disons quand même merci au Seigneur !

Infos de la semaine

Feuillets du 12ème dimanche du temps ordinaire
Immaculée Conception
Saint-Hubert
Sainte-Julienne

Chers Paroissiens, chers lecteurs,

Nous voici à la fin de cette année scolaire que nous avons certainement vécu différemment chacune et chacun, une année qui aura laissé de la peine et de la souffrance à certains, mais en même temps une année qui aura laissé de la joie et de l’espoir aux autres. Bref, tout dépend de la manière dont chacun l’a vécue.

Pensons particulièrement à tous ceux et celles qui ont été secoués et je crois que tout le monde l’a été d’une manière ou d’une autre, rien que par les restrictions sanitaires de cette pandémie du Covid-19 qui a causé beaucoup de pertes en vies humaines. Il y a aussi les personnes qui s’en sont sortis mais qui vivent actuellement avec des séquelles et qui ont du mal à s’en remettre complètement. Cette pandémie a aussi bousculé nos modes de vie notamment nos contacts sociaux et a entrainé un manque de chaleur humaine suite à la prohibition des rassemblements, événements et rencontres de partage et de convivialité. Bref, on peut dire que la barque de notre vie personnelle, communautaire et sociale a été fort secouée par cette tempête du Covid-19, du coup cette année aura été dure et difficile pour tout le monde.

Avec l’assouplissement de certaines mesures qui a commencé le 09 juin et qui va se poursuivre les mois à venir, nous nous réjouissons tous, ce n’est peut- être pas encore la vie ordinaire, mais c’est une avancée prometteuse !

Tout en nous réjouissant de cette bonne progression dans notre lutte contre ce mal qui veut nous prendre nos libertés, je nous invite toutes et tous à dire quand même merci au Seigneur pour sa présence aimante et accompagnatrice car il a été là, pendant la turbulence de la tempête qui menaçait de faire couler notre barque, il nous encourage d’avancer, il nous accompagne pour la traversée de cette épreuve. Nous en avons peiné et souffert certes, mais avec le Seigneur nous pouvons vivre nos épreuves différemment, habités par cette conviction que « rien ne peut nous séparer de son amour » !  Dans nos vies personnelles, et dans la vie de l’Eglise, puissions-nous toujours avoir cette tranquille certitude ! C’est le moment pour nous de se souvenir qu’avec Jésus il n’y a rien à craindre puisqu’il a vaincu toutes les formes de tempêtes.

Nous nous réjouissons aussi du fait que la vie ecclésiale et communautaire reprend aussi tout doucement dans notre Unité Pastorale. En effet, un premier groupe d’enfants a été éccueilli pour la première de leurs communions.
Pour les autres, d’autres célébrations sont proposées en août et septembre.
Nous avons aussi accueilli et continuons d’accueillir les familles qui ont demandé le baptême de leur enfant sans oublier les célébrations de mariages. Certaines de ces célébrations se sont déjà déroulées durant ce mois de juin et cela va se poursuive pendant tout l’été et les mois à venir.

Nous n’oublions pas ceux qui sont en attente de faire leur Profession de foi, nous pensons à la manière de les y préparer et normalement cela devrait débuter en septembre prochain.

Le sacrement de Confirmation quant à lui sera célébrée le11 septembre prochain pour les 13 jeunes de notre Unité pastorale.

Pour les messes dominicales, nous allons passer à l’horaire et au rythme de l’été que vous connaissez bien, c’est-à-dire une messe un dimanche sur deux pour toutes les paroisses. Quant aux messes de semaine, c’est bon de les maintenir mais malheureusement les célébrants de se bousculent pas au portillon !  Dans les deux cas, surtout pendant mon congé, c’est très compliqué à trouver les célébrants, mais nous cherchons toujours !

Justement parlant de mon congé, pour ceux qui ne l’auraient pas encore appris, je fais un break tout le mois de juillet. J’irai au Rwanda pour voir les miens, notamment ma maman qui ne va pas bien du tout. Ma plus grande préoccupation ce sera de voir ensemble avec mes sœurs ce que nous pouvons faire pour elle, mais j’espère ensuite pouvoir en profiter pour me reposer car j’en ai besoin. Je la confie à votre prière et je vous en remercie d’avance.

Je compte sur votre prière pour que mon séjour se passe bien. De mon côté, je penserai bien à vous : soyez rassurés de ma communion fraternelle et priante avec vous à distance, au Rwanda, ce beau Pays des Mille Collines !

Oscar MUREKEZI, votre curé