Prière pour notre terre (pape François)

Infos de la semaine

Feuillets du 21ème dimanche du temps ordinaire
Saint-Nicolas
Sainte-Julienne

Dieu Tout-Puissant
Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe,
Inonde-nous de paix, pour que nous vivions comme frères et soeurs

Ô Dieu des pauvres,
aide-nous à secourir les abandonnés et les oubliés de cette terre
qui valent tant à tes yeux.

Guéris nos vies, pour que nous soyons des protecteurs du monde
et non des prédateurs, pour que nous semions la beauté et

non la pollution ni la destruction.

Touche les cœurs de ceux qui cherchent seulement des
profits aux dépens de la terre et des pauvres.

Apprends-nous à découvrir la valeur de chaque chose,
à contempler, émerveillés, à reconnaître que nous sommes profondément
unis à toutes les créatures sur notre chemin vers ta lumière infinie.

Merci parce que tu es avec nous tous les jours.

Soutiens-nous, nous t’en prions, dans notre lutte pour la justice,
l’amour et la paix.

Le diocèse de Liège célèbre ardemment le temps pour la création

par Benoit Schoemaeker

Le Temps pour la Création est une période du 1er septembre au 4 octobre où les chrétiens de nombreuses Eglises du monde prient, réfléchissent et agissent pour sauvegarder la maison commune. Dans le diocèse de Liège, les Chrétiens en Transition organisent 13 événements pour marquer le coup. Y serez-vous ?

Autrefois appelé la Saison de la Création, ce Temps pour la Création se déroule du 1er septembre, journée mondiale de prière pour la création, au 4 octobre, fête de Saint François d’Assise (patron de l’écologie). Dans toute la province de Liège, le groupe des Chrétiens en Transition et le service diocésain de la Transition marquent le coup avec 13 événements très variés, alternant réflexion, prière et action.

Plus d’informations sur maisoncommune.be

Triduum à Banneux

Infos de la semaine

Feuillet de la fête de l’Assomption
Immaculée Conception

L’équipe du triduum de l’Arrondissement de Verviers ne s’est pas laissée intimider par le Covid19, ni par les adaptations de dernière minute dues aux circonstances dramatiques des inondations. L’hospitalité du sanctuaire ayant, comme de juste, été réquisitionnée pour accueillir, nourrir, loger,  prendre soin des sinistrés des communes avoisinantes.

Au contraire, elle se devait, après tous ces mois de privations de toutes sortes, notamment affectives et spirituelles, de proposer à tout un chacun de vivre un temps de repos et de grâce aux côtés de Marie la Vierge des Pauvres. Quoi de plus légitime quand on sait que le thème repris cette année est la parole de Marie à Mariette : « Je viens soulager la souffrance » !

En effet, l’équipe organisatrice dira qu’elle a été bien inspirée…

En mars dernier lorsqu’il a fallu prendre une décision sur le comment organiser le triduum 2021 pour plus de cent pèlerins accompagnés par de nombreux bénévoles, il nous a semblé bon de prévoir, non pas comme d’habitude cinq jours en résidentiel, mais plutôt des « journées pèlerinage » sans logement du lundi 26 au jeudi 29 juillet.

Le groupe des pèlerins fut donc fractionné en « groupe-région» pour venir vivre une journée pèlerinage de 10h à 19h30, comprenant le repas de midi et du soir.

Dans le respect des règles sanitaires le programme journalier leur a permis de vivre, en unité de prière avec les sinistrés tout proches, l’Eucharistie, la bénédiction des malades, un temps de prière à la source ou chacun a pu s’en remettre à Marie, Lui confier sa souffrance, celle de leurs proches, de leurs frères dans la foi. Ensuite, ils se sont rendus à la chapelle des apparitions pour recevoir dans le geste de l’imposition des mains l’Esprit de force, de paix et de réconfort pour s’en retourner vivifiés et comblés.

Quelle joie pour ces pèlerins d’un jour qui, depuis juillet 2019 attendaient avec impatience ce temps de grâce, de rencontre, de prière, de partage, de repos, de convivialité, au cœur de ce sanctuaire qui leur est si cher.

Merci à Marie, la Vierge des Pauvres pour Sa présence bienveillante à Banneux, pour la source dans laquelle Elle nous invite à nous plonger pour renouveler nos forces et notre foi en Son Fils Jésus Christ.

Nous continuons de confier à Marie toutes ces personnes, ainsi que le monde en souffrance.

          Le comité de l’arrondissement de Verviers

son Aumônier, François-Xavier Jacques

Appel à la solidarité

Chers sœurs et frères,

Si les eaux ont inondé nos rues et nos maisons, elles s’en sont prises également à l’existence même et à nos vies. C’est vrai. Mais qu’à cela ne tienne : la capacité de nous en sortir est du ressort de la conjugaison de nos efforts de solidarités diverses.

Ce vendredi, un groupe de jeunes de la Communauté Maranatha de Koekelberg à Bruxelles vient passer une journée solidaire dans Verviers en nettoyant les lieux qui gardent encore des traces du sinistre.

Dans les prochains jours, d’autres initiatives vont consolider ce désir de nous relever ensemble :

Le   14 /08/ 2021 à 19h30 à St Antoine : concert musical au bénéfice des sinistrés.

Le   15 /08/ 2021 à 18h00 à St Antoine :  messe de consolation animée par la Communauté Maranatha de Koekelberg

Récolte des manuels scolaires par les Amis de Cibombo pour les enfants sinistrés de Verviers : tous les dimanches aux différentes célébrations.

Du reste, beaucoup d’autres initiatives privées et collectives sont à louer et soulagent encore dans les quartiers sinistrés. Pourvu que personne ne soit oublié.

 

Voici une liste du matériel scolaire nécessaire :

· Mallettes, lattes, équerres, compas, ciseaux

· Plumier ou fourre-tout; bics, crayons, marqueurs, gommes, taille-crayons

· Cahiers, blocs de feuilles A4 et A5

· Classeurs dos de 5 et 7 cm; papier pour recouvrir les manuels

NE PAS APPORTER DE VETEMENTS.

Vous pouvez déposer le tout dans votre paroisse, les Amis de Cibombo se
chargeront de les récupérer et de les mettre en lieu sûr à Solidarité Dison.
De là, ils seront redistribués dans les différentes écoles sinistrées.

Déjà un grand merci pour votre soutien.

Stanis Kanda, doyen

Je suis de retour

Infos de la quinzaine

Feuillet du 19ème dimanche du temps ordinaire
Saint-Nicolas
Sainte-Julienne

Chers paroissiens, chers lecteurs,

Après un mois de congé que j’ai passé au Rwanda, me voici de retour et je reprends mes activités pastorales. Que dois-je vous dire ?

D’abord que je suis content d’avoir pu voir ma maman qui était gravement malade. Même si c’était difficile dès mon arrivée à cause du confinement qui a été décidé par le Gouvernement suite à la recrudescence du Covid-19 avec les nouveaux variants, j’ai quand même pu obtenir une autorisation spéciale pour me déplacer et la faire examiner chez différents spécialistes.

Grâce à ces soins médicaux appropriés, elle a repris confiance et au moment où je l’ai quittée pour revenir le moral était bon, et ce qui est bien est que mon petit frère d’Angleterre a pu se rendre disponibilise pour aller la voir aussi. Il est arrivé le jour de mon retour pour prendre le relai avec nos sœurs car il reste un autre rendez-vous médical fixé au 18 août prochain avec une deuxième intervention chirurgicale délicate, mais nous y croyons après la réussite de la première.

Elle m’a demandé de vous transmettre ses salutations et ses remerciements pour votre soutien car je lui avais dit que je vous avais sollicités pour la porter dans la prière.

Pour des nouvelles de mon village, comme c’était le confinement et que les contacts et rencontres étaient interdits, je n’ai pas pu rencontrer les gens sauf le nouveau curé de la paroisse avec qui j’ai pu parler du projet dans lequel vous me soutenez pour aider les jeunes filles qui deviennent mamans prématurément et qui se retrouvent abandonnées de tous. Le projet continue, mais je n’ai pas pu les rencontrer comme je le faisais d’habitude. De commun accord avec le curé, l’achat du matériel dont elles ont besoin se fera après le déconfinement pour que le premier groupe démarre leur petite association.

Ailleurs dans le pays, le confinement a été trop dur surtout pour la majorité de la population. En effet nombreux sont ceux qui sortent chaque jour chercher désespérément les petits boulots pour lesquels ils sont payés pour vivre et faire vivre leurs familles au quotidien.

Après ces quelques nouvelles du pays, je dois vous dire ensuite que j’ai été profondément choqué et attristé quand j’ai vu les images apocalyptiques de ce qui s’est passé ici à Verviers et ailleurs dans la région liégeoise pendant mon congé : ces pluies torrentielles et les inondations qu’elles ont provoquées avec trop de dégâts matériel causés et les victimes humaines considérables, tout cela m’a laissé perplexe.

Je partage la peine et la douleur des personnes et familles qui ont été touchées directement ou indirectement par cette tragédie, ceux qui ont perdu les leurs et ceux qui ont tout perdu, ma prière les accompagne.

J’ai été informé des initiatives de solidarité qui ont été prises au niveau local ici à Verviers mais aussi au niveau diocésain, notamment l’interpellation de notre Evêque, pour manifester vos gestes de soutien et de solidarité avec les sinistrés et je tiens à vous remercier d’y avoir été attentifs et de vous être manifestés déjà de diverses manières je l’espère.

Je dois vous dire enfin que malgré ces difficultés causées par les événements de ces derniers temps, je suis ravi de revenir parmi vous et vous retrouver pour poursuivre ensemble le chemin, partageant nos peines et joies, mais surtout avec la même envie et enthousiasme de rechercher ce qui nous fait vivre humainement et spirituellement, tous solidaires comme une communauté chrétienne digne de ce nom.

Pour l’instant je n’ai pas des nouvelles de notre Vicaire André-Vital à vous partager mais j’espère en avoir bientôt. En attendant nous poursuivons notre horaire d’été et puis après on verra bien comment s’organiser afin de nous projeter dans nos activités pastorales des mois à venir dès la rentrée.

Comme c’est bientôt la fête de l’Assomption, confions- nous à Marie, la Vierge des pauvres, confions lui toutes nos pauvretés et fragilités humaines pour qu’elle puisse continuer de nous tendre sa main maternelle, elle qui a emprunté le même chemin humain que nous, elle nous conduit vers son Fils, notre Frère et notre Sauveur, puisqu’elle sait combien nous avons besoin d’une autre force vivifiante que nous ne trouvons qu’en Lui pour pouvoir avancer malgré tout sur nos routes humaines parfois si pénibles et difficiles si nous devions compter seulement sur nous – mêmes !

Au plaisir de vous revoir !

Oscar MUREKEZI, votre curé

Les doyennés du diocèse de Liège appellent à la solidarité

Infos de la semaine

Feuillets du 17ème dimanche du temps ordinaire
Marie-Médiatrice
Saint-Nicolas

Appel aux dons pour les sinistrés des inondations dans les communes d’Eupen, Limbourg, Verviers, Trooz, Chaudfontaine, Spa, Theux, Wanze (Mehaigne) Hamoir,  Comblain-au-Pont, Esneux et Liège (Chênée et Angleur).

Comme vous le savez, un long chapelet de villages, de localités et de quartiers le long de la Vesdre et de l’Ourthe ont été ravagés par un véritable tsunami. Y a répondu un formidable ouragan de solidarité qui s’est exprimé en dons de toutes sortes. C’était la meilleure réponse qui pouvait être donnée à court terme. Mais il nous faut,  maintenant, très vite, penser à moyen et à long terme.

C’est pourquoi, en concertation avec notre évêque, Mgr Jean-Pierre Delville, les 6 doyens concernés par ces inondations meurtrières font appel à vos dons financiers pour relever 3 défis :

• Fournir des repas chauds préparés pour les personnes privées d’eau, de gaz et d’électricité. Ces repas seront facturés par diverses entreprises de restauration au prix coûtant, mais évidemment, ces factures devront être honorées.
• Payer les loyers aux personnes privées qui accueilleront – pour au moins plusieurs mois – des personnes sinistrées.
• Apporter une aide administrative et juridique aux personnes les plus défavorisées – c.-à-d. maîtrisant mal le français (l’allemand) ou ne disposant pas de l’outil informatique (par exemple) – dans leurs relations avec de multiples instances (commune, sociétés d’assurances, d’eau, de gaz, d’électricité, entreprises de construction, etc.).

Pour que tous ces dons soient utilisés de la manière la plus ciblée, nous avons fait appel à l’équipe provinciale de la « Société de Saint-Vincent-de-Paul ». À travers ses antennes locales travaillant en concertation avec les différents CPAS, elle est la mieux à même de remplir cette (délicate) mission.
Elle nous tiendra (et nous vous tiendrons) régulièrement au courant de son travail. Vous trouverez ci-dessous les coordonnées bancaires qui vous permettront de réaliser votre don

IBAN : BE89 0689 4169 1585
BIC : GKCCBEBB (Belfius)
Saint-Vincent-de-Paul
(Province de Liège)
4040 – Herstal
Communication : « Inondations Ourthe & Vesdre »

Si vous voulez obtenir l’exonération fiscale, prière de verser votre don sur le compte suivant :
IBAN : BE02 3100 3593 3940
SSVP Conseil National de Belgique • Communication : « Fonds d’urgence »

D’autre part, plusieurs prêtres et acteurs pastoraux ont été victimes des inondations ; certains ont tout perdu ; plusieurs églises et presbytères ont été également ravagés par les eaux. Si vous voulez aider les paroisses sinistrées, vous pouvez verser votre participation sur le compte suivant :

IBAN : BE96 2400 8053 9205
BIC : GEBABEBB
Œuvres de l’Évêque
4000 – Liège
Communication : « Inondations Ourthe & Vesdre »

Même si votre don vous apparaît comme une goutte d’eau dans l’océan, il est et sera toujours le bienvenu ! Comme le disait Mère Teresa : Nous réalisons que ce que nous accomplissons n’est qu’une goutte dans l’océan. Mais si cette goutte n’existait pas dans l’océan, elle manquerait.

Au nom de toutes ces personnes éprouvées, merci de tout cœur !

Abbé Vital Nlandu, doyenné de l’Ardenne
Abbé Helmut Schmitz, doyenné Eupen—La Calamine
Abbé André Dawance, doyenné de Huy
Chanoine Jean-Pierre Pire, Doyenné de Liège
Abbé Jean-Pierre Leroy, doyenné Ourthe-Amblève-Condroz
Abbé Stanis Kanda, doyenné de Verviers

Nous sommes tous horrifiés par tout ce que nous avons découvert dans les journaux, sur les réseaux sociaux ou que nous avons vécu dans notre réalité, que ce soit de près ou de plus loin. Beaucoup d’entre nous ont pu déjà apporter leur aide, leur soutien financier, chacun en fonction de ses capacités et de ses compétences.

Nous nous permettons de lancer un autre type d’appel. Tous ces sinistrés sont épuisés, mais ils ne veulent pas et n’ont pas le temps de se reposer pour l’instant…
Certains d’entre vous sont propriétaires d’une seconde résidence. Et pourquoi ne pas mettre celle-ci à disposition pendant quelques jours dans les prochaines semaines, les prochains mois pour que ces familles puissent souffler un peu, loin de leur quotidien désespérant ?

Nous reviendrons vers vous pour vous dire où vous adresser.

Un tout grand merci.

L’Equipe Pastorale