Saint Vincent de Paul


La Foi prise au Mot – Diffusé sur KTO le 10/10/2010 / Durée : 52 mn

Cette semaine dans La Foi prise au Mot, nous célébrons le 350ème anniversaire de la mort de saint Vincent de Paul et de Louise de Marillac. Qui était donc ce Monsieur Vincent qui gardait les moutons dans son enfance et qui fut à la fois le plus célèbre défenseur des pauvres et le conseiller de la régence de Louis XIV ? Comment a-t-il fondé avec Louise de Marillac les Filles de la Charité ? Que reste-t-il de son esprit aujourd’hui ?

St Vincent de Paul, sa pensée

  • Servant les pauvres, on sert Jésus-Christ. Ô que cela est vrai ! Vous servez Jésus-Christ en la personne des pauvres. Et cela est aussi vrai que nous sommes ici.
  • Ce n’est pas le prêtre seul qui offre le saint sacrifice, mais ceux qui y participent…c’est le centre de la dévotion.
  • Lorsque quelqu’un a faim, qu’on lui donne à manger… puis, qu’on lui donne un outil, et ensuite plus rien… selon cela les aumônes ne sont que pour ceux qui ne peuvent plus travailler.
  • La simplicité… je l’appelle mon évangile.
  • Qu’est-ce qui fait que Dieu regarda la Vierge ? Elle le dit elle-même : C’est mon humilité.
  • L’amour est inventif jusqu’à l’infini.
  • J’ai peine de votre peine.
  • Quoi, être chrétien et voir son frère affligé sans pleurer avec lui, sans être malade avec lui ! … C’est être sans charité, c’est être chrétien en peinture.
  • Disons les choses comme nous les avons au cœur. Agissons bonnement, droitement, toujours en vue de Dieu.
  • Ceux qui ont la vraie charité au-dedans la montrent au-dehors. La charité doit passer dans les œuvres. Alors, elle est parfaite et devient féconde, en ce sens qu’elle engendre l’amour…
  • Dieu est amour et veut que l’on aille par amour.
  • La charité veut que nous mettions la paix là où elle n’est pas.
  • Aimer les autres, c’est les connaître, vouloir leur épanouissement, agir avec compétence et désintéressement…
  • Qui que tu sois, dis-toi qu’aimer vraiment modifie l’attitude fondamentale à l’égard de l’autre personne, de l’autre groupe, de l’autre nation…

Heureux ceux qui…

Heureux ceux qui respectent mes mains décharnées et mes pieds déformés.

Heureux ceux qui conversent avec moi bien que j’aie désormais quelque peine à bien entendre leurs paroles.

Heureux ceux qui comprennent que mes yeux commencent à s’embrumer et mes idées à s’embrouiller.

Heureux ceux qui, en perdant du temps à bavarder avec moi, gardent le sourire.

Heureux ceux qui jamais ne me font observer : “C’est la troisième fois que vous me racontez cette histoire ! ” Heureux ceux qui m’assurent qu’ils m’aiment et que je suis encore bonne ou bon à quelque chose.

Heureux ceux qui m’aident à vivre l’automne de ma vie…

***

St Vincent de Paul, sa prière

Ô mon Dieu, nous sommes prêts à accepter tout ce que vous nous enverrez,
à l’accepter promptement,
entièrement, constamment et avec amour.
Nous nous jetons dans vos bras, Seigneur du monde.
Seigneur, tirez-nous après vous,
faites-nous la grâce de suivre votre exemple
et de regarder toutes choses
comme vous les regardez.
Avec vous, Seigneur, jamais rien ne nous manquera
et jamais rien ne nous retiendra.

Ô Dieu Sauveur, je vous en prie,
donnez-nous l’humilité,
vous qui avez toujours cherché
la gloire de votre Père
aux dépens de votre propre gloire,
aidez-nous à renoncer une fois pour toutes
à nous complaire en vain dans les succès.
Délivrez-nous de l’orgueil caché
et du désir que les autres nous estiment.
Nous vous supplions, Seigneur miséricordieux,
de nous donner l’esprit de pauvreté.
Et si nous devons avoir des biens
faites que notre esprit n’en soit pas contaminé,
ni la justice blessée, ni nos cœurs embarrassés.

Retour à la page d’accueil

Publicités