Heureux les jeunes miséricordieux!

Lorsque des foules descendent dans les rues, c’est souvent pour déchainer une certaine violence qui lutte et conteste. Mais cet été, à Cracovie, en Pologne, c’était une autre paire de manches. Une foule immense de jeunes venus du monde entier se sont rassemblés pour vivre, partager et prier ensemble. C’est ainsi que quelques jeunes du doyenné ont vécu les 31e Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) à Cracovie, en Pologne parmi les plus de deux millions de jeunes qui ont participé. Ce fut une aventure extraordinaire pour chacun.

Nous avons été accueillis par les polonais comme des rois. D’abord par les paroisses qui ont tout mis en oeuvre pour que nous découvrions la manière de vivre le christianisme en Pologne, qui est bien différent de chez nous. Ensuite par des familles qui ont accueilli des jeunes pour l’hébergement. Et enfin, l’accueil que le pape François réservait aux jeunes fut fantastique et nous lui avons bien rendu.

L’expérience des JMJ est très particulière. Je ne connais aucun autre lieu où l’on demande en diverses langues d’où vient la personne inconnue qui marche à côté de nous pour partager quelques minutes avec elle. Je ne connais pas de foule où, lorsqu’une averse se met à tomber, personne n’est sous la pluie, car tous s’entraident, se couvrent mutuellement avec des ponchos et des bâches qui sont à notre disposition. Je ne me souviens pas avoir vu autre part qu’aux JMJ plusieurs drapeaux de pays actuellement en guerre côte à côte, et leurs porteurs qui prient ensemble et se donnent la main pour prier le “Notre Père” avec des millions d’autres jeunes qui veulent construire un monde différent.

C’était véritablement une expérience fantastique que nos jeunes ont vécu et ils témoigneront plus en détail dans les semaines à venir. Écoutons ce que Dieu veut dire à son Église par ces jeunes, et prions avec eux pour vivre tous ensemble la miséricorde du Seigneur.

Thomas Sabbadini

Publicités