Ces défunts qui nous sont chers

Toussaint et la mémoire de tous les défunts
Même si ces deux fêtes sont nées à des époques différentes, même si elles éveillent des sentiments très différents, ces deux fêtes sont devenues des sœurs jumelles, et même des sœurs siamoises, qu’on ne peut prétendre séparer.
Depuis quelques trente années, le calme de la Toussaint est perturbé par les manifestations de Halloween.

1) Halloween. Qu’est-ce que c’est ?
Le terme provient de l’anglais, une abréviation de ‘ aIl hallow even= veille de tous les saints’. Mais cette célébration de Halloween est d’origine celtique, antérieure au Christianisme. Elle était célébrée le 31 octobre, marquant la fin de l’année, car dans le calendrier celtique, le Nouvel An commençait le 1 novembre. Selon leurs croyances, les âmes des défunts morts dans l’année, revenaient visiter leurs familles et les effrayaient si celles-ci n’avaient pas entièrement accompli les rites funéraires requis.
A partir du XIXème siècle, ces croyances sont revenues dans le monde anglo-saxon, comme folklore, avec des sorcières et des balais, etc. Depuis les années 1970, cette fête est devenue l’occasion de manifestations subversives, qui ridiculisent toutes les croyances et toutes les règles sociales.

2) Toussaint
a) Pourquoi l’Eglise fête-t-elle les saints ?
Le premier motif : en fêtant les saints, nous célébrons le Christ, nous affirmons que sa grâce a agi avec force dans des hommes et des femmes fragiles et pécheurs ; car personne ne naît saint, mais il le devient par la miséricorde du Christ et la collaboration humaine.
Le deuxième motif : l’Eglise célèbre chaque jour une ou plusieurs personnes, qui ont été des chrétiens exemplaires, afin d’inviter tout le peuple de Dieu aux sommets de la sainteté : « C’est la volonté de Dieu que vous viviez dans la sainteté » (1 Thes 4,3) ; « Soyez saints, parce que je suis saint» «( 1 Pierre 1,16).
Un troisième motif : le Christ est le seul sauveur de tous les hommes ; il est ressuscité, vivant et présent partout; mais il reste invisible pour nos yeux corporels. Les saints et les saintes sont des images, des icônes belles et proches du Christ, plus accessibles au peuple de Dieu, qui veut croire, mais aussi voir et toucher.

b) La Toussaint veut encore accentuer d’autres aspects de la sainteté :
Elle veut fêter l’immense construction de l’Eglise, dont les saints sont les pierres vivantes. Outre les saints, qui appartiennent visiblement au Corps du Christ, la Toussaint rassemble les innombrables rachetés, qui ont cherché le Royaume de Dieu avec une conscience pure et droite : « Je vis une foule immense que nul ne pouvait dénombrer, de toutes nations, tribus, peuples et nations » (Apocalypse 7,9).
Située vers la fin de l’année liturgique, au terme des dimanches ordinaires, la Toussaint apparaît comme l’aboutissement triomphal de tout le plan de Dieu, de toute l’œuvre du salut du Christ, de toute l’histoire de l’Eglise. Elle est le point où le temps cesse devant l’éternité. Elle est une anticipation de la fête éternelle, de cette liturgie d’adoration, de louange et d’action de grâce que les élus chantent sans fin.

3) Et la prière pour les défunts est-elle légitime ?
A cette question, l’Eglise répond moins par des explications théoriques, que par sa pratique quotidienne et séculaire ; chaque jour elle prie pour les morts. Lisons seulement dans la Prière Eucharistique II : « Souviens-toi de nos frères (sœurs), qui se sont endormis dans l’espérance de la résurrection, et de tous les hommes qui ont quitté cette vie ; reçois-les dans ta lumière auprès de toi ».
Ce que l’Eglise recommande chaque jour, elle l’accentue le 2 novembre, qui porte le titre significatif de Commémoraison de tous les fidèles défunts.
Pour ceux et celles qui cherchent une justification théologique au sujet de la prière et des messes pour les défunts, Saint Augustin répond avec justesse : en priant pour les défunts, nous prions en premier lieu pour nous-mêmes ; et quand il y a débordement de grâce en nous, elle va atteindre les âmes des fidèles défunts.

Plus que jamais le Christ cherche aujourd’hui des candidats à la sainteté !!


les infos du samedi 15 au dimanche 23 octobre 2016   à télécharger

feuillets du 30ème dimanche ordinaire
Immaculée Conception et Saint-Nicolas à télécharger
Saint-Hubert à télécharger
Sainte-Julienne à télécharger

 

Publicités