Oser  l’aventure  se hisser dans les hauteurs …

  • feuillets de messe 8ème dimanche ordinaire

Immaculée Conception (Mangombroux)
Marie-Médiatrice (Hougnes)
Saint-Nicolas (Stembert)
Sainte-Julienne (Boulevards)

Comme tant d’alpinistes,  chacun de nous a des rêves et des désirs : aller dans les hauteurs pour conquérir des sommets et goûter au bonheur des espaces.  Malheureusement tous nous n’arrivons pas toujours  à les réaliser de la même façon. Et oui, la vie n’est-elle pas

parfois cette espèce de tourbillon prêt à nous jouer des tours ? Elle nous oblige, par moment, à prendre exemple sur les autres si nous voulons continuer  l’aventure! Nous, chrétiens, prenons exemple sur un épisode de préparation à  la vie publique chez  Jésus : 40 jours de carême.

Le « Carême », mot latin qui signifie « quarante » évoque symboliquement un temps de mise à l’épreuve, un temps d’exode et de déplacement : le déluge dure 40 ans, Moïse se retire sur la montagne 40 jours  et 40 nuits, l’exode du peuple juif dure 40 ans. Jésus jeûne au désert pendant 40 jours… Quarante, c’est le temps qu’il faut pour que le cœur humain se laisse façonner par l’Esprit, pour qu’il devienne un cœur d’enfant de Dieu.

Bien souvent  la recommandation à vivre le carême  n’a pas bonne presse. Elle s’arrête malheureusement à l’évocation de la tristesse, de la morosité, des privations et des décomptes des plaisirs à mettre  entre parenthèses. Comme s’il fallait se punir, une fois l’an, de trop aimer la vie et le bonheur, comme si la foi exigeait de se vivre – fût-ce durant quelques semaines – sur le mode du sacrifice et du renoncement austère.

Certes, toute aventure comporte une part d’épreuves, mais il ne s’agit pas  de modifications imposées et stériles à prendre. L’invitation est  plutôt de faire la lumière, de dépoussiérer sa vie de tout ce qui l’encombre et la dénature, de sortir des ornières confortables de la vie quotidienne pour oser prendre des chemins dont on sait où ils mèneront, de marcher sur la foi d’une promesse inouïe : celle de devenir, à la suite de Jésus, porteurs et porteuses d’eau vive pour nos frères et sœurs humains. Pour cela, loin de nous enterrer  dans la tristesse, le carême devient  une invitation à retrouver la vraie Joie, celle qui, comme la Vie, ne meurt pas.

Notre  UP propose un projet de vie pastorale  autour de trois pôles :

La liturgie : laisser  la fresque de Joëlle Dalle s’étaler devant nos yeux de dimanche en dimanche sous forme de signets. Emporter ces signets pour marquer notre solidarité communautaire et communier  au même rêve : nous hisser au mieux au sommet du mystère de la Pâques chrétienne. C’est à juste titre que notre pape rappelle d’ailleurs ce temps est un nouveau commencement, un chemin qui conduit à une destination sûre : la victoire du Christ sur la mort. Temps favorable pour se renouveler dans la rencontre avec le Christ vivant dans sa Parole, dans ses  sacrements et dans le prochain.

La solidarité : la privation de carême n’est pas une technique d’épargne égoïste pour s’assurer des lendemains meilleurs. Elle est une  volonté résolue de partage responsable qui appelle à rejoindre les routes de l’humanité dans la solidarité. Cette année, c’est le Guatemala qu’Entre Aide et Solidarité met en valeur. Allons-nous rester indifférents à tant de paysans confronter à des vies misérables dans un environnement  peu digne ?

La nourriture spirituelle : « l’homme ne vit pas seulement de pain… », dira  Jésus pendant son carême.  Notre UP a aussi fait le choix de nous laisser nourrir de l’enseignement  et de témoignages en 3 lundis à 20h à Marie-Médiatrice. Le 4ème (le 10/04/2017) sera réservé au sacrement de réconciliation à St-Nicolas Stembert avec le groupe de prière Chemin de l’Emmanuel. Il s’agit des lundis :

6 mars : « la souffrance, voie pascale possible » Témoignage de Marie-Paule Stevens
20 mars : « l’Adoration, un cœur à cœur avec jésus » Témoignage de Céline Lecrubier
3 avril : « le miracle de Dieu dans nos vies » Enseignement d’Éric de Beukelaer
En marge de ces 3 lundis, les jeunes qui ont vécu les JMJ de Cracovie nous partageront leurs découvertes le dimanche 19 mars à 14h à la salle de Marie-Médiatrice

 

Publicités