Silence et bruits pour aller vers la Lumière de Pâques. Pourquoi pas ?

feuillets du 3ème dimanche de Carême

Immaculée Conception
Marie-Médiatrice
Saint-Nicolas
Saint-Hubert
Sainte Julienne

feuillet d’informations

 

Nous continuons en ce temps de Carême à réfléchir, à faire le point sur nos choix de vie et sur nos engagements, sur nos modes de prière et de présence les uns aux autres.  On parle alors de « regonfler les voiles » pour  nous recentrer sur l’essentiel. Et si cet essentiel était une présence, celle  de Jésus dans nos églises….N’irions-nous pas la rejoindre aux moments discrets et silencieux ? Un seul à seul avec Lui dans…

une église vide ? Beaucoup d’entre nous ont accepté depuis des années de s’engager dans la démarche de l’Adoration permanente  dans notre U.P. : lundi à Ste-Julienne, Verviers, mardi à l’Immaculée-Conception, Mangombroux, mercredi à St-Hubert, Heusy, jeudi à Marie-Médiatrice, Hougnes et vendredi à St-Nicolas, Stembert.

On ne va pas à ces lieux d’adoration « par habitude ». Puisse notre cheminement de Carême nous donner l’opportunité de réfléchir à cette pratique pour lui redonner sens à notre époque. Si Sainte Julienne de Cornillon nous dit qu’à travers l’Adoration Eucharistique nous pouvons refaire l’expérience du désert; il faut alors qu’une Parole de Vie nous rejoigne. À la manière du Christ, nous pourrons sentir conforter dans la relation au Père. Le désert, espace du vide en moi et autour de moi, va ainsi trouver sa fécondité en laissant « la Parole devenir chair de mes sœurs et frères du monde ». Car, la marche du désert peut devenir l’occasion d’entendre la Parole pour en goûter la saveur dans une méditation intérieure. Parole qui peut aussi devenir chair à partager dans diverses rencontres du quotidien. Il ferait alors bon ces moments de désert, de mis à l’écart rejoignent notre quotidien pour une Parole féconde.

Plus concrètement, notre U.P. propose une deuxième parole à entendre en ce temps de Carême  : un témoignage de Mme Céline Lecrubier nous est proposé ce lundi 20.3.17 à Marie-Médiatrice à 20h. Il est intitulé : « L’Adoration, un cœur à cœur avec Jésus. »
Mère de famille et responsable diocésaine des Maisons d’Adoration,  Céline vient nous parler de la richesse que peut procurer une Présence Aimante dans une relation.

Mais comme le Carême est aussi une invitation  à la transformation—à la transfiguration—du monde, l’école Ste Marie d’Heusy veut marquer le coup par une petite cérémonie publique : les Tambours pour la Paix. Tous les élèves de l’école battront les tambours, avec des objets divers.  Faire du bruit non pas pour partir en guerre, mais faire du bruit pour réveiller en chacun le désir de faire la paix, tout simplement, là où il vit. Parents, grands-parents et voisins de toutes les générations sont conviés à battre les tambours de la paix avec les élèves. Chacun peut emmener un objet quelconque qui peut faire du bruit sur la place. Rendez-vous ce mardi à 11h30 ! »

« Ce n’est point ce que tu es, ni ce que tu as été, que Dieu regarde …mais ce qui a désir d’être » disait un Spirituel.

 

Publicités