La saison des communions

Infos de la semaine

Feuillets du 10ème dimanche du temps ordinaire

Immaculée Conception
Marie-Médiatrice
Saint-Nicolas
Saint-Hubert
Sainte-Julienne


Nous avons célébré les premières communions durant tout ce mois de mai et encore un peu en juin. Ce furent de belles célébrations durant lesquelles, au total, 92 enfants ont reçu l’eucharistie pour la première fois. Il est bon de se réjouir que la grâce du Seigneur touche encore autant de nos jours. Le pain de son amour se donne encore aujourd’hui et cela nous réjouit.

Cependant, il est une question qui me taraude: quand ces enfants feront-ils leur deuxième communion? Je ne parle pas de la profession de foi, appelée à tort grande communion (l’eucharistie n’est pas une petite communion avec Jésus, mais bien une communion pleine et entière de sa présence), mais bien de la deuxième fois où ils vont recevoir l’eucharistie. Pour certains, ce sera lors d’une circonstance familiale cet été: mariage, funérailles, etc. Pour d’autres ce sera lors d’un messe JK de l’an prochain. Pour d’autres encore, ce sera plus tard, puisqu’ils ne suivront pas tous les JK.

Je m’interroge: les avons-nous préparés pour vivre l’eucharistie lorsque les circonstances de la vie les y amènent? Ne sommes-nous pas passés à côté de quelque chose? Sans doute le tableau n’est-il pas aussi noir que je le vois et je force quelque peu le trait, néanmoins, il est clair que notre catéchèse est à réformer. C’est d’ailleurs ce à quoi notre évêque nous invite.

Nous en avons parlé lors du dernier dimanche autrement (29 avril), il y a un nouveau projet catéchétique diocésain qui a été mis au point après une longue consultation. Le but de ce projet est de nous aider à effectuer une transition d’une catéchèse ponctuelle, vers une catéchèse continuée qui pousse chacun à une pratique régulière dans sa vie de foi, et donc, une fréquentation plus régulière de l’eucharistie.

Alors, prions pour que l’eucharistie touche toujours autant les hommes, les femmes et les enfants de notre temps. Mais prions également pour que notre annonce de la foi et nos préparations spécifiques à des sacrements aident ceux qui les reçoivent à être des bons terreaux pour accueillir et faire grandir la grâce de Dieu dans leurs vies.


Thomas Sabbadini

 

Publicités