« NE NOUS LAISSE PAS ENTRER EN TENTATION »

Feuillets du 6ème dimanche de Pâques
Marie-Médiatrice
Saint-Nicolas
Sainte-Julienne

Les infos de la semaine

A partir du week-end de la Pentecôte 2017, la nouvelle traduction française du « NOTRE PÈRE » sera adoptée à la demande des évêques francophones de Belgique. Elle sera d’ailleurs utilisée dans la publication du nouveau Missel Romain utilisé dans l’Eglise universelle.


La sixième demande de la prière « Ne nous soumets pas à la tentation » sera désormais remplacée par « Et ne nous laisse pas entrer en tentation ».
Même si cette nouvelle formule ne fait pas l’unanimité au sujet de la traduction et que des avis divergents sont émis par des théologiens et des exégètes, nous devons nous habituer à cette nouvelle formulation.
Le mystère de Dieu dans sa relation aux hommes et au monde est marqué depuis toujours par la présence et la force du mal. C’est pour nous une épreuve quotidienne de lutter et de résister aux forces du mal. C’est un véritable combat de tous les jours face à toutes les tentations d’aujourd’hui : un monde marqué par la violence et la course à la consommation effrénée, … un monde aussi marqué par le non-respect de la création et des droits de l’homme, … un monde marqué souvent par l’individualisme et la recherche de biens plus importante que le souci de partager avec d’autres des valeurs inspirées de l’Evangile.
Jésus lui-même a connu l’épreuve de la tentation au désert et au jardin de Gethsémani, … il a lutté contre les forces du mal.
Le sens de cette nouvelle formulation peut nous rappeler l’ancienne version : « Ne nous laisse pas succomber à la tentation ». Nous demandons à Dieu Notre Père de nous aider à ne pas céder aux nombreuses tentations qui nous guettent.
Nous savons qu’il nous faut prendre avec le Christ le chemin étroit de la Passion, qu’il nous faut porter la croix chaque jour et perdre parfois notre vie pour l’Evangile.
Nous pouvons demander au Père qu’Il délivre tous ceux qui sont confrontés au mal, … qu’Il donne à chacun la force de la foi et le courage ainsi que la confiance pour triompher des forces du mal.
Marc Lemaire, Diacre dans l’Unité Pastorale « Emmaüs Hoëgne et Vesdre »

Publicités