Aimés de Dieu,

Feuillets de la fête de la Pentecôte

Immaculée Conception
Marie-Médiatrice
Saint-Nicolas
Saint-Hubert
Sainte-Julienne

Les infos de la semaine

En ce dimanche de la Pentecôte, fête par excellence de l’Église, nous sommes invités à nous ouvrir davantage à l’accueil de l’Esprit, la vie de Dieu en nous depuis notre naissance et notre acquiescement à cette vie depuis notre baptême et encore plus consciemment lors de notre confirmation.

St Paul nous dit si bien dans sa  lettre aux Romains 8, 15-16 : « Vous n’avez pas reçu un esprit qui vous rende esclaves et vous ramène à la peur, mais un Esprit qui fait de vous des fils adoptifs et par lequel nous crions : Abba, Père.  Cet Esprit lui-même atteste à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. »

Aujourd’hui nous sommes invités à prendre de plus en plus conscience de notre continuel engendrement filial par l’Esprit de Dieu et de nous abandonner à cet engendrement en communauté, en Église. Oui, nous sommes tous et toutes des enfants du Père et frères et sœurs de Jésus Christ et les uns des autres.  C’est pour cela que nous pouvons laisser gémir en nous l’Esprit pour dire : « NOTRE PÈRE, petit papa chéri »

La plus grande tentation qui nous guette est de douter du Père, de douter de son amour unique et sans limite pour chacune et chacun de nous.  La tentation nous guette de ne pas Lui faire confiance. La tentation nous guette de penser qu’il nous abandonne et de ne pas prendre la Parole de l’Ecriture au sérieux : « Je vais vers mon Père et votre Père vers mon Dieu et votre Dieu. » Jn 20. Oui le Dieu et le Père de Jésus est NOTRE Père. Le croyons-nous vraiment ?

Et l’Église nous propose dès aujourd’hui de modifier notre prière du « Notre Père » en nous demandant de prier : « Ne nous laisse pas entrer en tentation. »

Oui Seigneur, ne nous laisse pas en tentation de douter de Toi et de douter de l’humanité avec laquelle Tu T’es lié si fort en Jésus jusqu’à donner Ta vie hier et aujourd’hui pour que nous ayons la Vie en plénitude, pour que nous découvrions jusqu’où va l’Amour.

Seigneur, ne nous laisse pas entrer en tentation pour tout ce qui pourrait nous éloigner de cette intimité filiale avec Toi dans cette société bruyante, cette société de consommation, d’injustice.

Seigneur rends nous vigilants de nous laisser engendrer par Toi à qui nous sommes vraiment, et crée en nous la vraie liberté intérieure pour que nous croyons qu’à travers nous Tu désires nous engendrer les uns par  les autres.

Bonne fête de Pentecôte. Que L’Amour divin nous remplisse de joie et de paix et qu’Il rende nos cœurs brûlants pour tous.

Dora Lapière.

 

Publicités