Mot de reprise de notre curé

 Lectures  de la fête du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ                  

Enfin, c’est la reprise !

Chers Paroissiens, chers Lecteurs,

Presque trois mois de confinement complet, nous étions toutes et tous impatients de connaitre quand la reprise du culte public dans nos église allait recommencer ! Maintenant c’est chose faite parce que la nouvelle est tombée le mercredi 3 juin 2020. On était autorisé à reprendre le 08 juin, mais dans notre Unité pastorale, les premières célébrations sont programmées pour ce week-end du 13-14 juin, à l’occasion de la Fête -Dieu, fête particulièrement liégeoise de par ses origines, fête du Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ !

Néanmoins, même si nous sommes autorisés à reprendre les célébrations en présentiel, personne n’ignore que le fameux coronavirus circule toujours, d’où la nécessité de continuer à prendre très au sérieux et respecter les mesures sanitaires qui nous ont été clairement communiquées par les Evêques dans un protocole en vue de cette reprise. Nous trouvons dans ce dernier de nombreuses recommandations dont certains sont faciles à appliquer mais d’autres assez contraignantes. Mais rien à faire, il va falloir faire avec sachant toutefois que l’objectif est d’accueillir nos assemblées dans les meilleures conditions possibles.

Parmi les grosses contraintes, je mentionnerais d’abord celle de la limitation du nombre de personnes par célébration. Tout le monde se focalise sur le nombre maximum de 100 personnes par célébration, mais on omet la restriction de l’arrêté ministériel qui stipule et insiste sur 10m2 par fidèle !

Cette mesure prise en considération, vous comprenez tout de suite qu’à l’exception de l’Eglise Sainte-Julienne qui a plus ou moins 1000 m2 et donc peut caser 100 personnes, toutes nos autres églises deviennent automatiquement très petites car elles n’accueilleraient qu’environ 30 personnes sans plus, et encore moins car l’Eglise de l’Immaculée-Conception n’accueillerait pas plus de 21 personnes !

Alors en tenant compte du fait que la fréquentation moyenne habituelle dans nos églises est de 400 personnes par week-end, nous avons opté pour une formule qui donne une chance à ce même nombre de pouvoir participer à une Eucharistie chaque week-end. En tout, chaque week-end nous aurons 6 messes dans notre Unité Pastorale. Mais comme l’Eglise de Sainte-Julienne est la plus grande, nous y célébrerons 3 messes chaque week-end pour augmenter la chance d’accueillir les 400 fidèles en question.

Puis tenant compte du fait que certains de nos paroissiens ont une attache particulière à leur église, conscients aussi du problème d’accessibilité de Sainte Julienne pour certains, nous avons décidé que les autres messes seraient célébrées en tournante chaque week-end, comme cela aucune église n’aura le monopole ! Bref, nous vous soumettrons un horaire qui va jusqu’au 1er week-end de juillet, mais de week-end en week-end nous prendrons note de vos remarques éventuelles, au bout du compte nous ferons le point pour la suite et l’horaire d’été !

Pour les messes en semaine, elles reprennent progressivement le 15 juin mais dans les églises que nous avons déjà pu aménager dans le respect des mesures du nouveau protocole des Evêques et de l’arrêté ministériel. Il y aura donc une messe à Sainte-Julienne dans l’église et non la crypte, le lundi 15, puis celle de mardi 16 et peut-être les autres messes de cette semaine seront célébrées à Marie-Médiatrice sauf si on parvient à aménager toutes les autres églises avant leur jour habituel de messe de semaine.

Nous sommes conscients que cette reprise a des contraintes pénibles qui ne plaisent à personne, mais nous devrions nous estimer heureux de pouvoir célébrer de nouveau l’Eucharistie, ce sacrement où le Christ se donne à nous. Pendant de nombreuses semaines nous en avons été privés, mais nous avons continué de nous nourrir spirituellement par la prière, la lecture de la parole de Dieu, des messes à la télévision et sur YouTube comme l’abbé Thomas SABBADINI le faisait bien chaque dimanche…, ce sont  bien sûr toutes des initiatives louables qui nous ont permis de rester reliés au Christ. Avec cette reprise des célébrations de l’Eucharistie nous aurons la joie de nous retrouver en communauté, peuple de Dieu pour recevoir de lui ce qui nous fait vivre : le pain de vie qui est une force pour alimenter notre foi, entretenir notre espérance, nourrir notre charité.

Parlant justement de l’Eucharistie, dernièrement je suivais à la télévision un prêtre qui disait que le confinement lui a permis de réaliser que les gens n’ont pas besoin de prêtre pour célébrer et qu’il va devoir revoir les choses en tenant compte de cet aspect. Je ne sais pas ce qu’il a voulu dire concrètement. Bien sûr qu’on peut tout envisager mais pour moi c’est une évidence : la célébration de l’Eucharistie avec un prêtre permet cette communion sacramentelle qui nous unit au Christ corps et âme pour qu’il soit vraiment en nous source de vie.

Nous avons vécu différemment ce confinement, certains dans la solitude et peut-être plus péniblement que les autres. Nous allons ressortir, nous rassembler autour du Christ et faire communauté.  Comme cette reprise des célébrations eucharistiques tombe en la solennité du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ, que nos célébrations soient vraiment une action de grâce au Seigneur qui se donne à nous gratuitement, mais dans le but de nous libérer intérieurement, tout en sachant que « l’Eucharistie célébrée avec dignité, dans la reconnaissance festive du don reçu, ouvre chacune et chacun à la présence de ses frères et sœurs en humanité ». Et si Dieu se donne à nous, c’est pour que nous devenions aussi nourriture pour les autres ; chaque jour, s’offrir et se laisser manger, c’est-à-dire répondre à une urgence pour sauver des vies,l’urgence permanente de toutes les soifs et de toutes les faims des hommes de notre entourage et de notre temps. Prenons donc soin les uns des autres avec bienveillance et charité, soyons des témoins crédibles du Christ, présent avec nous au cœur de ce monde en souffrance !

Bonne reprise, bonne et joyeuse fête de l’Eucharistie à toutes et tous !

Oscar MUREKEZI, votre curé.