Un camp-chantier au Maroc… une merveille

Feuillets du dimanche de Pentecôte

Immaculée Conception
Marie-Médiatrice
Saint-Nicolas
Sainte-Julienne

Feuillet du lundi de Pentecôte

Immaculée Conception

            

Depuis plus de six mois les plus de 15 Ans du Terrain d’Aventure de Hodimont préparent ce projet humanitaire, destination « LARACHE » au Maroc du Nord.

Nous partons avec deux minibus, l’un rempli de matériel pour l’ASBL « Vent Debout » qui gère une crèche qui est aussi une garderie pour enfants handicapés (la plupart autistes) dont les âges varient entre 1 an et 15 ans. Ceux-ci sont, soit rejetés par leur famille, soit placés par celle-ci qui n’a pas de moyen pour subvenir à leur survie. L’autre minibus transporte les jeunes et leurs animateurs et animatrices. La représentante de la Ville de Verviers et celle de l’université de Liège les rejoindront par avion pour épargner leur temps, ainsi qu’Abdel l’Animateur coordonnateur et Louis Jacquemin Président de l’ASBL. Arrivé à pied d’œuvre nous devons acheter des outils manquants sur place pour pouvoir commencer à travailler. Une pioche et un pelle avec ce qui ressemble à un râteau sont sur place.

Notre mission consiste à couler une dalle en béton armé de ±100m2,faire une pelouse et réaménager une autre surface de jeux et enfin préparer une surface pour cultiver; toutes ces surfaces ont à peu près de la même mesure. Mais avant tout il faut défricher et niveler chaque parcelle. En attendant les outils, toute l’équipe arrache à mains nues, tout ce  qui empêche de rendre les terrains plats. Tout le monde s’y met avec une ardeur d’avance… C’est merveilleux de pouvoir vivre avec eux cette aventure pleine de générosité et de don de soi. Enfin les outils complémentaires arrivent et le travail reprend avec d’autant plus d’ardeur…

Les enfants du home sont à l’école spéciale sauf les bébés qui sont encadrés par les 4 mamans de substitution sous la houlette d’une éducatrice. Une infirmière passe deux heures par semaine pour aider les mamans à progresser dans leur tâche bien au-dessus de leurs moyens…

Depuis deux ans la fenêtre de la nurserie est béante ainsi que celle de la salle de jeux. Ce n’est pas prévu dans le projet mais comment laisser ces locaux dans les courants d’air où il faut laver les bébés. Nous démontons les châssis et partons à la recherche d’un petit atelier de menuiserie qui remplacera les vitres. Nous pourrons alors les replacer. Les volets extérieurs sont aussi dans un état déplorable. Nous les réparons avec les moyens du bord. Les murs entourant les différents terrains attendaient une couche de peinture fraiche, mais il y a plusieurs figurines représentant les personnages de Disney, elles ont pratiquement disparu et il a fallu se transformer en artiste-peintres pour tout rafraichir. Quelle merveille aussi de voir nos filles se comporter comme de véritables mamans, langer, donner le biberon, dorloter, promener les bébés et les plus grands…

Ce dont manquent le plus cruellement ces petits êtres, c’est l’affection. Le jeune de 15 ans en chaise roulante qui n’a même pas la possibilité de s’exprimer a pu lui aussi être promené à l’extérieur de son environnement habituel qui lui pèse. Sans pouvoir s’exprimer il guidait son fauteuil roulant devant la grille de sortie, comment ne pas lui donner cette petite joie qu’il attendait…Abdel, Younes , Ayoub, Saloua, Asmae, Hasna, Audreline, Mounir Hanan, Jérémie, Charlotte, Mégane, Florian, Adil, soyez remerciés de ce bonheur que vous avez donné à ceux-là qui en avaient le plus besoin.

Louis Jacquemin.

 

Publicités