Saint Matthieu était-il scout avant l’heure?

Infos de la semaine

Feuillets du 14ème dimanche du temps ordinaire

Immaculée Conception
Saint-Hubert

 


Nous avons tous plus ou moins entendu parler de Saint Matthieu, ne serait-ce que parce qu’il a rédigé un évangile. C’est d’ailleurs une des sources qui nous parle de sa vie. Et il y écrit son appel par Jésus.

Jésus partit de là et vit, en passant, un homme, du nom de Matthieu, assis à son bureau de collecteur d’impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit. (Évangile selon saint Matthieu, chapitre 9, verset 9)

Pour l’homme qui a écrit le plus long des quatre évangiles, ce récit est d’une brièveté désarmante. Dans ces quelques mots, deux éléments apparaissent: l’appel de Jésus et la réponse de Matthieu. C’est une réponse immédiate, rapide, directe.

Elle est aussi directe que la devise des scouts: “Toujours prêt!” C’est Baden-Powell lui-même qui a écrit cette devise, et il l’explique dans son livre Scouting for boys. Il dit qu’il est important de s’être préparé à toutes les situations physiquement et intellectuellement pour pouvoir agir au mieux en toute situation. Ainsi, le scout peut véritablement être toujours prêt.

Alors, est-ce que nous pouvons mettre un foulard autour du cou de Saint Matthieu? Était-il vraiment prêt à rencontrer Jésus? Nous ne le saurons jamais. Cependant, sa disponibilité nous marque et nous interpelle.

Alors, nous pouvons aussi nous laisser interpeller par ces nombreux jeunes qui vont partir au camp. Qu’ils soient petits ou grands, tous les scouts (baladins, nutons, louveteaux, lutins, éclaireurs, guides, pionniers, guides horizons, routiers, copains) quittent leur quotidien, leur confort, leur ultra-connectivité pour vivre un temps ensemble. Ce n’est pas toujours facile, mais c’est une école de vie qui donne à notre jeunesse des outils pour construire le monde de demain.

Alors, soutenons par la prière tous les scouts de notre unité pastorale, que leur camp se déroule bien, que leur expérience soit aussi marquante que celle de Saint Matthieu et qu’ils puissent eux aussi être toujours prêts à accueillir leurs frères et soeurs en humanité, et -pourquoi pas- le Christ dans leur vie.

Thomas Sabbadini, a.k.a. Goral 4×4

 

 

Publicités