Infos de la semaine

Feuillets de la fête du Christ Roi de l’Univers

Immaculée Conception
Marie-Médiatrice
Saint-Nicolas
Saint-Hubert
Sainte-Julienne

 

En Avent !

Il y a quelques semaines, notre vicaire, Thomas SABBADINI, signait l’éditorial du bulletin de la rentrée des classes. Il nous interpellait sur le début des différentes années : année scolaire, année civile et … année liturgique ! Nous aurions pu ajouter ‘année judiciaire’

Nous voici, aujourd’hui, au début d’une nouvelle année, liturgique, celle-ci, qui commence par la période de l’Avent. Nous entamons l’année C, où nous allons parcourir, dimanche après dimanche, l’évangile selon saint Luc. Saint Luc qui n’est pas un des douze, qui n’est pas un apôtre, mais qui aurait écrit son évangile avec l’aide de la Vierge Marie qui lui aurait confié certaines informations que nous ne trouvons pas chez les autres évangélistes. L’évangile selon Saint Luc est le plus fourni en informations sur l’enfance de Jésus. Si « Marie gardait tout cela dans son coeur », (Lc 2, 19), elle a manifestement ouvert son coeur à saint Luc.

Parcourons brièvement les passages d’évangile qui vont nous être proposés pendant ces quatre semaines de l’Avent.

l’ dimanche, le 2 décembre. Annonçant les tribulations qui accompagneront sa venue, son retour, Jésus fait des recommandations à ses disciples, c’est-à-dire à nous aujourd’hui : « Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre coeur ne s’alourdisse … Restez éveillés et priez en tout temps. » (Lc 21, 25-28, 34-36).

2ème dimanche, le 9 décembre. Ici, c’est Jean-Baptiste qui, citant le prophète Isaïe, proclame : « Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. » (Lc 3, 1-16). Il est non seulement question de nous préparer à la fête de Noël, à la nativité, à la venue du « petit Jésus », mais de nous préparer au retour de Jésus, dont nous ignorons la date.

3ème dimanche, le 16 décembre. Saint Luc, poursuivant la prédication de Jean-Baptiste, nous prodigue, nous relaie les conseils simples du partage élémentaire du vêtement et de la nourriture, l’équité, la non-violence et la modération. Jean-Baptiste relativise le baptême qu’il donne dans l’eau, alors que celui vient baptisera, lui, dans l’Esprit. (Lc 3, 10-18)

4ème dimanche, le 23 décembre. A 2 jours de Noël, voici Marie qui, exaltée par l’annonce que lui a faite l’ange Gabriel, se rend avec empressement chez sa cousine Elisabeth. C’est une triple visitation : Marie visite Elisabeth, l’Esprit-Saint, lui aussi, visite Elisabeth et Marie, quant à elle, accueille les paroles élogieuses de sa cousine. (Lc 1, 39-45).

A notre tour, partons à la rencontre de Celui qui vient diviniser notre humanité pour que nous soyons rendus capables de nous unir à sa divinité.

Bonne marche en Avent, à la rencontre de Celui qui vient.

Michel WELKENHUYZEN

 

Publicités