« L’Adoration » Dans la mouvance des Mages

Infos de la semaine

Feuillets du Baptême du Seigneur

Immaculée Conception
Marie-Médiatrice
Saint-Hubert
Sainte-Julienne

 

Ces sages d’Orient n’avaient rien qui les assurait de la vérité.
Seulement leurs calculs astronomiques et leur travail de réflexion qu’une vie intègre rendait parfaits.

Pourtant, ils ont eu foi, ils ont cru au signe de l’étoile nouvelle, qui ne pouvait être que celle attendue depuis des siècles par l’humanité : le Messie.
Ils se mettent en chemin, faisant fi de toutes inquiétudes et questionnements.
L’étoile les amène du nord, de l’orient et du midi, et par un miracle de Dieu elle s’avance pour eux trois vers un même point. De même, par un autre miracle, elle les rassemble après de si longs parcours en ce même point.
Un seul moment d’effroi les assaille quand l’étoile disparait. Mais leur conscience les rassure ; Ames habituées à la méditation. Oh ! douceur d’avoir conscience de savoir qu’Il regarde avec complaisance l’âme fidèle et la bénit.

Arrivés devant une pauvre maison, dans la plus insignifiante des cités de Juda, ils ne hochent pas la tête en disant : «Impossible», mais ils fléchissent les genoux, s’humilient surtout en leur cœur et adorent ce Dieu qu’ils ont toujours invoqué, n’osant jamais espérer d’avoir, même de loin, la possibilité de le voir.
Dans leurs plus beaux habits, non par vanité humaine, ils veulent faire honneur au Roi des rois.
Ils sont humbles et généreux, obéissant aux « voix » du Très Haut. Elles ordonnent de porter des cadeaux au Roi nouveau-Né. Ils portent eux-mêmes ces dons. Ils ne disent pas : « Il est riche et n’en a pas besoin. Il est Dieu et ne connaîtra pas la mort ».

Ce sont eux qui les premiers secourent la pauvreté du Sauveur. Comme il sera utile cet or pour ceux qui demain seront des fugitifs ! Comme elle sera expressive cette myrrhe pour celui qui bientôt sera mis à mort ! Comme il sera pieux cet encens pour qui devra respirer l’odeur du péché des hommes qui bouillonne autour de sa pureté infinie !
Les Mages à nouveau s’inclinent, ils ne peuvent se décider à quitter ces lieux saints.

Dans le silence, les yeux fermés, apparait un enseignement d’une grande beauté et profondeur : « l’Evangile de la Foi » avec les Mages, Joseph, gardien et protecteur de la Sainteté, dans une attitude toute humble, et Marie qui déjà au nom de Jésus bénit et médite tous ces évènements dans son cœur.

A notre tour, méditons et imitons pour notre bien.

Dans cette invitation, nous faisons référence aux temps d’adoration sur notre Unité pastorale. Ils ont besoin de nouvelles présences. Le Roi des rois nous y attend.
Dans chaque paroisse, après la messe de semaine, ainsi qu’à d’autres moments, un temps d’adoration vous est proposé. Il peut même, et nous l’encourageons, devenir engagement pour une plage horaire, plus spécialement de 10h à midi. Bien sûr, à votre meilleure convenance. Pour cela, adressez-vous à un prêtre, au secrétariat, ou à l’assistante paroissiale Françoise Siraux (0496 180 671).

Rappel des différents jours et lieux :

Après la messe de semaine de 9h15 à 12h

  • lundi à la crypte de Sainte-Julienne
  • mardi à la chapelle de l’Immaculée Conception
  • mercredi à l’église Saint-Hubert
  • jeudi à la chapelle Saint-Pierre de Marie-Médiatrice
  • vendredi à la chapelle des Anges de Saint-Nicolas

Les autres moments

  • lundi à 14h à l’église Saint-Hubert
  • mardi à 14h à l’église Marie-Médiatrice
  • mercredi 18h à l’église Saint-Nicolas
  • vendredi à 14h à la crypte de l’église Sainte-Julienne
  • vendredi à 16h30 avec les enfants à l’église Saint-Hubert

 

Publicités