Profession de foi

Infos de la semaine

Feuillets du 5ème dimanche de carême

Immaculée Conception
Marie-Médiatrice
Saint-Nicolas
Saint-Hubert
Sainte-Julienne

Ce dimanche 7 avril, nous partons avec une cinquantaine d’enfants et une bonne quinzaine d’animateurs et de catéchistes pour la retraite de profession de foi. C’est toujours un beau moment pour de nombreuses raisons, mais j’aimerais ici m’attarder sur le sens de vivre systématiquement ce temps aux alentours de Pâques.

Fêter Pâques, c’est fêter la résurrection de Jésus, j’espère que ce n’est une nouveauté pour aucun lecteur habituel de ce feuillet. Ce mystère fondateur de notre foi est mis en valeur par des nombreux signes et rites qui nous en rappellent particulièrement deux aspects : le déroulement chronologique des évènements de la passion de Jésus et les implications concrètes de la résurrection dans nos vies. Ce deuxième aspect est surtout mis en œuvre dans la veillée pascale par tous les signes qui rappellent le baptême. En effet, le sacrement du baptême est le passage vers une vie nouvelle avec Jésus Christ mort et ressuscité. D’ailleurs, le mot Pâques vient de l’hébreu ,     qui signifie passage. Ainsi, cette fête qui nous aide à nous souvenir de notre baptême est le moment de l’année liturgique qui résonne le mieux avec la célébration du sacrement. C’est ainsi que les adultes sont habituellement baptisés à Pâques. Nous aurons la chance cette année de vivre le baptême d’une adulte, Cécile Mignolet, lors de la veillée pascale de Marie-Médiatrice.

Et notamment, le rite préparatoire du baptême qui est indispensable pour recevoir ce sacrement, c’est la profession de foi. Proclamer sa foi, c’est dire que l’on croit que Christ est ressuscité, que cela a un impact dans sa vie et que l’on veut rejoindre la communauté de ceux qui en vivent. C’est pourquoi, après que le catéchumène a proclamé sa foi, le célébrant dit : Telle est notre foi. Telle est la foi de l’Église que nous sommes fiers de proclamer dans le Christ Jésus, notre Seigneur. Amen. Immédiatement après ces mots, on procède au baptême.

La profession de foi est donc un rite profondément baptismal. C’est également un rite communautaire. La profession de foi est toujours proclamée par toute l’assemblée, tant à Pâques que chaque dimanche de l’année. Évidemment, les enfants qui vont faire leur profession de foi vont se réapproprier le texte et en composer un plus personnel.

Cependant, lors des célébrations de profession de foi, après avoir lu leur texte, toute l’assemblée avec les enfants proclameront ensemble leur foi commune.

Nous avons ici deux éléments qui ont un sens particulièrement poussé à Pâques : le rappel du baptême et la proclamation commune de notre foi en la résurrection de Jésus. C’est pour toutes ces raisons que je nous invite à porter particulièrement dans la prière ces enfants qui vont vivre leur retraite de profession de foi, ainsi que Cécile qui se prépare au baptême. Belle montée vers Pâques à chacune et à chacun !

Thomas Sabbadini

Publicités